Carte postale de Salvador Dali à Picasso

1

min

451px-Salvador_Dali_NYWTS

Je suis entrain de peindre des véritables chefd'euvre. [sic]

En 1949, en pleine peinture d’oeuvres aussi lumineuses et originales que Leda Atomica, Dali remercie une fois de plus Picasso pour avoir ouvert le bal de l’art moderne. Hommage sublime d’un génie à un autre, empreint de fautes d’orthographe : Picasso acceptera-t-il de voir ces tableaux ?

A-A+

[octobre 1949]

Très cher Picasso, Ge travaille

chaque matin depuis la leve du soleill

et je la satisfaction de pouvoir vous assure

que je suis entrain de peindre des

veritables chefd’euvre dans le genre de

ceux que l’on faisait aux epoques de Rafael

Merci, merci avec votre geni iberique

integral et categorique vous havais tue

Buguereau et aussi et surtout l’art moderne

tout entier ! maintenant on peut de

nouveau peindre virginallement

Bon jour ! vous embrasse

et viendre vous montrai encore une fois mais tableux

vous serai fou de joie votre Salvador Dali.

Carte postale de Salvador Dali à Picasso : « Je suis entrain de peindre des véritables chefd’euvre. [sic] »
( Texte et Fac similé : Lettres à Picasso (1927-1970), Le Promeneur, 2005 ) - (Source image : Wikipedia)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre de Salvador Dalí à Federico García Lorca : « J’éprouve une rage terrible contre tout ce que j’ai peint jusqu’à hier. »

Lettre d’Antonin Artaud à Pablo Picasso : « Ce qui vous a empêché de me répondre c’est le Démon qui vous tient assujetti à la sexualité. »

Lettre de Picasso à son ami Bas : « Suivre une école, je suis contre. »

les articles similaires :

4 commentaires

  1. HARRY

    Je me demande si ces artistes ne sont pas commandités par une forme de pouvoir en place. Je me rappelle que mon père, pendant la guerre, chantait  » Ma cabane au Canada » . Cette chanson a été créée pour amélioré le moral des Français sous le régime de Pétin. Le Français devaient accepter les verts de gris et les doryphores de l’époque.
    Arthur

  2. Margherita

    Un document très précieux, car il s’agit sans doute de deux « Rafaels » de l’ère moderne! Dalì, le « Rafael » des rêves, Picasso le « Rafael » des figures géometriques et de la vision « cassée ». Mais comme pour tous les grands (et aussi pas grands) artistes, leur oeuvre est toute à découvrir, au delà du niveau superficiel.

Laisser un commentaire

Vous devez être pour laisser un commentaire.