Dernière lettre de Francesca Woodman à sa meilleure amie

1

min

francesca

Je préfèrerais mourir jeune plutôt que d'effacer au hasard toutes ces choses fragiles.

Francesca Woodman (1958-1981) a laissé, dans sa courte vie, une production photographique incroyablement riche. Avec une sensibilité rare et une douce insolence, elle a su insuffler à l’art de l’autoportrait une modernité sublime, fragmentant le corps, l’espace et le temps. Elle se suicide dans son loft à New York, à peine âgée de 22 ans, laissant à sa meilleure amie cette dernière lettre résignée.

A-A+

Janvier 1981

À cet instant, ma vie est semblable à un vieux reste de café séché au fond d’une tasse, et je préfèrerais mourir jeune en laissant intactes plusieurs réalisations, c’est-à-dire du travail, mon amitié avec toi et quelques autres artefacts, plutôt que d’effacer au hasard toutes ces choses fragiles.

Découvrez la rétrospective du travail de Francesca Woodman en visitant l’exposition On Being an Angel à la Fondation Henri Cartier-Bresson du 11 mai au 31 juillet 2016

woodman

( http://bit.ly/28P3FPU ) - (Source image : Francesca Woodman, [Untitled] 1975/1976, © Katexic Publications, Flickr)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

les articles similaires :