Lettre d’Alfred Dreyfus à son fils Pierre

1

min

Dreyfus

Je suis convaincu que ta génération verra de grandes choses.

Le 11 juillet 1906, le capitaine Dreyfus a été réhabilité après avoir été victime d’une des plus grandes injustices commises dans l’histoire française : ayant divisé la société, son cas a créé une grave crise politique et institutionnelle qui échappa de peu à la guerre civile. Il sert ensuite pendant la Première Guerre mondiale comme lieutenant-colonel : c’est à cette période qu’il adresse cette lettre à son fils des plus touchantes.

A-A+

10 juin 1918

Je reçois ce matin ta lettre et elle me montre que tu passes par un moment de dépression. Je comprends très bien ton sentiment, ta tristesse de voir que tous les efforts accumulés depuis 4 ans n’ont abouti qu’au résultat que nous voyons, mais malgré tout il faut réagir, se surmonter, puiser en soi-même la force et l’énergie nécessaire pour résister à tout et te dire que la vie te réservera encore des jours heureux. Tu sais par quelles épreuves j’ai passé : j’ai eu des moments de découragement terribles et cependant je me suis toujours surmonté en pensant à ta mère, à Jeanne et à toi. Pense à notre affection, à la beauté des choses, à la période de renouvellement qui suivra la période de régression que nous traversons. Je suis convaincu que ta génération verra de grandes choses.

dreyff
( Georges Joumas, Alfred Dreyfus Officier en 14-18, Souvenirs, Lettres et carnet de guerre, Regain de lecture, p. 120 ) - (Source image : Alfred Dreyfus, circa 1894, © Wikimedia Kommons.)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre d’Emile Zola à Alfred Dreyfus : « Le triomphe de la solidarité humaine. »

Lettre d’Emile Zola à Félix Faure : « J’accuse ! »

Lettre d’Alfred Dreyfus à Lucie Dreyfus : « Ton âme fait tressaillir la mienne. »

les articles similaires :