Lettre de Charles de Gaulle à sa mère Jeanne

1

min

degaulle

Il me faut parfois regarder mes galons pour me souvenir que je porte l'uniforme.

Capturé en mars 1916 à Verdun après avoir été grièvement blessé, le capitaine Charles de Gaulle ne cesse de chercher à s’évader des geôles allemandes où il est interné. Le 5 Août 1917, De Gaulle écrit à sa mère depuis la forteresse de Rosenberg une lettre codée dont les mots en italique lui demandent une fois assemblés de lui envoyer des effets civils : le 15 octobre 1917, il s’échappe avec quatre compagnons mais sa cavale ne dure que dix jours avant qu’il ne soir repris et condamné à entreprendre jusqu’à l’armistice trois tentatives d’évasions ultérieures, toutes vouées à l’échec !
Cette lettre a été publiée avec le soutien de la Fondation d’Entreprise La Poste

A-A+

5 Août 1917

Capitaine de Gaulle
Offiz Gefangenenlager
Rosenberg bei Kronach
Bayern

Ma bien chère Maman

Nous voilà encore dans la pluie, ce qui nous tient enfermés ensemble. Je vous écris après avoir une heure recousu des boutons !… Un civil — ou presque —, je le deviendrais sans les nouvelles que vous m’envoyez ! Il me faut parfois regarder mes galons pour me souvenir que je porte l’uniforme. J’ai reçu les passepoils. Dans le prochain paquet, mettez-moi des boutons de toute sorte, et aussi de quoi coudre. Car enfin, c’est dans trois mois l’hiver ! Pour nous qu’arrivera-t-il ensuite ? Simple question de pardes­susA ce propos vous pourrez d’abord m’envoyer un pantalon. Puis en même temps une simple veste d’intérieur ou un gilet ; mais que tout cela n’ait rien de civil !… Vous savez que, sauf celui d’agir hélas ! je garde mes principes complets. Pour mes frères, je suis bien content des nouvelles reçues hier de leur part. A l’un et à l’autre, je vous en prie, envoyez mille pensées pour moi.

Je vous embrasse mille fois, ma bien chère Maman. Toutes mes affections à Papa, à mes frères, à mes cousins. Votre fils très affectionné et respectueux

fs

couv

( Jean-Pierre Guéno, La vie en toutes lettres, Ces paroles qui marquent notre existence, Plon ) - (Source image : Plan d’évasion Manuscrit de Rosenberg Charles de gaulle)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.