Lettre de demande en mariage de Napoléon III à madame la comtesse de Teba

2

min

J'aime votre fille

Le 29 janvier 1853, se célébrait aux Tuileries le mariage de Napoléon III avec Eugenia de Montijo, dont la vie est digne des plus grands romans d’amour : cette jeune espagnole fut non seulement la dernière impératrice française mais aussi la dernière épouse d’un monarque français. Refusant le jeu des alliances diplomatiques, séduit par la belle grenadine, le futur Napoléon III ose s’affranchir des usages en vigueur et se marier par amour ! « J’ai préféré une femme que j’aime et que je respecte, à une femme inconnue dont l’alliance eût eu des avantages mêlés de sacrifices » dit-il au Sénat une semaine avant. Comme tous les soupirants, il se pliera, en espagnol s’il vous plaît, à l’exercice obligé d’une demande en mariage épistolaire singulière, puisque la réponse est implicite !

A-A+

15 janvier 1853

Madame la comtesse,

J’aime votre fille depuis bien longtemps et je voudrai qu’elle devienne ma femme. Aujourd’hui je vous demande sa main car personne ne peut me rendre aussi heureux qu’elle ni plus digne de porter une couronne. Si vous me le permettez, je vous prie de ne pas rendre ce projet public avant que nous n’ayons pris nos dispositions. Je vous prie de recevoir, chère comtesse, l’assurance de mes sincères sentiments d’amitié.

Napoléon

( Cartas familiares de la Emperatriz Eugenia, Muntaner, 1944 )
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

les articles similaires :