Lettre de Kiki de Montparnasse à Man Ray

1

min

Je mords ta bouche jusqu'au sang.

Kiki de Montparnasse (1901-1953) était celle qu’on surnommait « la Reine de Montparnasse » : muse et modèle des plus grands artistes, elle posa pour des peintres aussi talentueux que Modigliani ou Foujita. En 1921, elle rencontre son grand amour, Man Ray. Elle parvient à apprivoiser le photographe farouche qui la considère « de la tête aux pieds irréprochable », et vit avec lui sa plus belle passion, comme en témoigne cette lettre enflammée qu’elle lui adresse quelques mois seulement après le début de leur relation.

A-A+

1921

J’ai le coeur gros en pensant que ce soir tu seras seul dans ton lit, parce que j’aimerais que tu fasses dodo en te serrant dans mes bras.

Je t’aime trop, pour t’aimer moins il faudrait que je sois plus avec toi, et ce serait bien parce que tu n’es pas fait pour être aimé, tu es trop calme… Enfin il faut que je te prenne comme tu es, car tu es quand même mon amant que j’adore, celui qui me fera mourir de plaisir et de douleur et d’amour… Je mords ta bouche jusqu’au sang et je me grise de ton regard indifférent et bien méchant…

À lundi, mon grand chéri,

ta Kikit’adoreMan

( Kiki, Souvenirs, éd. Hazan, édition établie par Billy Klüver et Julie Martin, Paris, 1999, p. 20 ) - (Source image : Kiki de Montparnasse, ca. 1920, photographie de Julian Mandel (Wikipedia Commons))
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre dédicace de Robert Desnos à Kiki de Montparnasse : « À travers tes beaux yeux, que le monde est joli. »

Lettre d’Anaïs Nin à Henry Miller : « J’ai des bouffées d’amour qui m’étouffent la nuit. »

Lettre d’Anaïs Nin au collectionneur : « Seul le battement à l’unisson du sexe et du cœur peut créer l’extase. »

les articles similaires :