Lettre de Mozart à sa femme

1

min

mozart

Tu recevras dès la première nuit une solide fessée sur ton charmant petit cul fait pour recevoir des baisers

Wolfgang Amadeus Mozart (27 janvier 1756 – 5 décembre 1791), le génie musical par excellence, compositeur et interprète virtuose, auteur, entre autres, de La Flûte enchantée, Don Juanet Così fan tutte, n’échappa pas aux sirènes de l’amour et épousa Constance Weber en 1782. Personnage haut en couleurs et animé de grands élans sentimentaux, il envoie cette lettre à sa femme en lui détaillant tous les bons remèdes qu’il lui administrera lors de leurs retrouvailles.

A-A+

19 mai 1789

Très chère, excellent petite femme de mon cœur ! —

J’espère bien que tu as reçu des lettres de moi, car elles ne seront pas toutes perdues. — Je ne peux pas écrire beaucoup cette fois, car je dois faire des visites* ; je n’écris que pour t’annoncer mon arrivée ; — je pourrai peut-être à partir d’ici le 25, je m’y efforcerai tout du moins, mais te le confirmerai d’ici là ; je partirai de toute façon avant le 27, et serai si heureux d’être à nouveau auprès de toi, mon amour ! — Mais la première chose que je ferai sera de te crêper le chignon : comment donc peux-tu croire, oui, seulement même supposer que je t’ai oubliée ? — Comment cela me serait-il possible ? — Pour cette seule pensée, tu recevras dès la première nuit une solide fessée sur ton charmant petit cul fait pour recevoir des baisers, compte là-dessus.

Adieu*

à jamais ton
unique ami et époux
qui t’aime de tout cœur

W.A. Mozart

( Mozart, Correspondance complète, Edition de Geneviève Geffray, Flammarion ) - (Source image : Wolfgang Amadeus Mozart par Barbara Krafft, 1819, © Wikimedia Commons)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.