Lettre de Paul Newman à sa femme Joanne Woodward

1

min

newman

Être heureux dans son mariage n'arrive pas par hasard.

En octobre 2008 décédait le mythique Paul Newman, acteur aux visages multiples. Il fut notamment remarqué pour sa performance dans  La chatte sur un toit brûlant et plus tard dans Les Sentiers de la Perdition. Si son regard bleu a marqué l’histoire du cinéma, l’acteur lui n’avait d’yeux que pour sa femme Joanne Woodward. Mariés en 1958, les deux époux ne se sont plus quittés jusqu’à la mort de l’acteur. Le jour de son mariage, Paul Newman écrivait cette lettre touchante et émouvante à sa femme où il explique sa vision du mariage idéal.

A-A+

1958

Être heureux dans son mariage n’arrive pas par hasard. Un bon mariage se construit.

Dans l’Art du Mariage, les petites choses sont les choses importantes. C’est n’être jamais trop vieux pour se tenir par la main. C’est se souvenir de dire « Je t’aime » au moins une fois par jour. C’est ne jamais se coucher fâchés. C’est ne jamais considérer l’autre comme acquis, la séduction ne s’arrête pas après la lune de miel ; elle doit se poursuivre à travers les ans.
C’est avoir les mêmes valeurs et des objectifs communs. C’est affronter le monde ensemble. C’est former un cercle d’amour qui rassemble la famille entière. C’est faire des choses l’un pour l’autre, non pas par sens du devoir ou du sacrifice, mais avec joie. C’est dire combien on apprécie l’autre et montrer sa reconnaissance par de petites attentions. C’est ne pas voir son mari comme un saint ni donner des ailes d’ange à son épouse. C’est ne pas chercher la perfection chez l’un et l’autre. C’est cultiver la flexibilité, la patience, la compréhension et le sens de l’humour. C’est être capable de pardonner et d’oublier. C’est créer un climat où l’un et l’autre peuvent évoluer. C’est trouver une place à la spiritualité. C’est une recherche commune de bonté et de beauté. C’est établir une relation où l’indépendance est partagée, où la dépendance est mutuelle et l’obligation réciproque.

Ce n’est pas seulement épouser le partenaire idéal mais aussi être le partenaire idéal.

( http://www.pokerspace.com/community/blogs/fanci/paul-newmans-wedding-day-letter/ ) - (Source image : United States Navy portrait of Paul Newman, 1944, U.S. Navy photographer.)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre d’Humphrey Bogart à Lauren Bacall : « Je t’adore de tout mon être et je sais que je te veux pour moi seul. »

Lettre de Marlène Dietrich à Jean Gabin : « Je resterai avec toi jusqu’à la fin de ma vie, mariée ou pas, comme tu le voudras. »

Lettre de Katharine Hepburn à Spencer Tracy : « Tu n’as jamais su entrer dans ta propre vie, mais tu pouvais devenir un autre. »

35 commentaires

  1. Michèle Fourré

    Très belle lettre , très émouvante et qui explique en partie la longévité de ce couple incroyable de beauté et d’amour…. exceptionnel …. merveilleux ….

  2. alain garet

    seul un homme comme lui pouvait écrire celà! tant de clairvoyance et de lucidité! analyse parfaite et sans pitié du couple! alors que tant d égoistes égarrés cherchent une réponse sans se poser les vrais questions!

  3. Marc d'Antras

    Peut-être,ne fut ce pas une lettre mais un poème lu à leur mariage.
    Mais si non e vero…

    « The Art Of Marriage » by Wilferd A. Peterson

    Happiness in marriage is not something that just happens.
    A good marriage must be created.
    In the art of marriage the little things are the big things…
    It is never being too old to hold hands.
    It is remembering to say « I love you » at least once a day.
    It is never going to sleep angry.
    It is at no time taking the other for granted;
    the courtship should not end with the honeymoon,
    it should continue through all the years.
    It is having a mutual sense of values and common objectives.
    It is standing together facing the world.
    It is forming a circle of love that gathers in the whole family.
    It is doing things for each other, not in the attitude
    of duty or sacrifice, but in the spirit of joy.
    It is speaking words of appreciation
    and demonstrating gratitude in thoughtful ways.
    It is not looking for perfection in each other.
    It is cultivating flexibility, patience,
    understanding and a sense of humour.
    It is having the capacity to forgive and forget.
    It is giving each other an atmosphere in which each can grow.
    It is finding room for the things of the spirit.
    It is a common search for the good and the beautiful.
    It is establishing a relationship in which the independence is equal,
    dependence is mutual and the obligation is reciprocal.
    It is not only marrying the right partner, it is being the right partner.
    It is discovering what marriage can be, at its best.

  4. HERRERA EVELYNE

    Quelle belle réflexion sur l’égalité dans le couple…Personne n’est parfait, donc, il faut être à l’écoute de l’un et de l’autre, sans jugement, accepter l’autre et, surtout, vouloir que son couple dure.

    C’est merveilleux !!!

  5. clement barouk. 60 ans

    Marie depuis bientôt 38 ans ,je vie actuelement une histoire d’amour tout identique a celle ci et j’en suis fiere ,fiere de n’avoir jamais ceder aux syrenes en tout genres ,je tiendrais la promesse que j’ai faite a mon epouse celle de viellir a ces cotes et ce jusqu’à la fin de mes jours sylvia je t aime et n’aimerai jamais que toi !!

      • clement barouk. 60 ans

        Dire. Que l’on aime avec ou an faute d’orto en langue. Chinoise hebreu arabe ou celle de signes je repond a l’intello qui maitrise parfaitement le francais le principal c’que je l’aime je parle parfaitement l’italien que je crois tu. Ne baraguine pas un mot. Intello du village
        Clement

        • Chipoune

          Bien envoyé mon ami. L’important sont les sentiments. Tu as, TOI, tout compris à l’essence même de la vie. Tu as été très humain de répondre à ce cloporte !!!!

  6. Ibou

    C’est tout à fait bien dit !!! Moi aussi ai commencé une vie pareille, dans laquelle tout, de ce qu’il a dit apparaît. Ce sont les seuls moyens d’y arriver pas plus.

  7. Ariel

    Quand on se sent triste on aime trouver de grandes âmes un peu comme des sémaphores parce que la tristesse c’est peut-être avoir perdu la piste qu’on suivait jadis.
    Cette lettre que rappelle ce cher regretté Paul Newman à sa femme Joanne nous rappelle comment faire pour ne pas se perdre en amour (rien d’acquis, rien de parfait, rien de terminé …) et ce grand homme est un soulagement et un espoir car il a existé et est parvenu à démontrer après avoir montré.
    Merci à lui, merci à vous tous qui vibrez sur cette harmonique.

  8. Elza

    L’écrire c’est facile, l’appliquer c’est autre chose à moins d’être un saint, on peut aimer de différentes manieres selon son caractère ,,,,, en appliquant une sincérité totale ,,,,pas en suivant un mode d’emploi .

  9. dindon

    Les nostalgiques, arrêtez de chialer sur une lettre. …
    changer de femme c’est exellent pour le moral et ca permet en même temps de changer de meubles. ..que du bon.
    salut les sentimentants.

  10. Kader Messabihi

    franchement je ne peux pas rester insensible au contenu de cette lettre. c est une belle leçon de la vie du couple .personnellement je ne suis pas en mesure de mettre ça en pratique.

  11. abraspougloria@gmail.com

    Il est rare que personne sache de la double vie de Paul Newman. Son mariage avec Woodward, ses enfants et…les homes qu’il aimait et qui l’aimairent.. Voyez: Gays Influence blog ainsi qu’un livre publié sur le phénomène Newman. Quan je l’ai decouvert j’ai resté sans paroles.

  12. nadynelzyodry@gmail.com

    je viens de lire ce que je tente de vivre depuis 33 ans avec l’homme que j’aime , Mon mari est mon double et je suis le sien
    Face le ciel qu’il nous garde longtemps réunis comme nous le sommes aujourd’hui

Laisser un commentaire

Vous devez être pour laisser un commentaire.