Lettre de Sean Connery à Steve Jobs

1

min

Sean-Connery-pas-envie-de-celebrer-les-50-ans-de-James-Bond_reference

Vous êtes un vendeur d'ordinateur — alors que putain, je suis JAMES BOND !

Alors que les Iphone s’arrachent comme les pains christiques, qu’Apple exhibe ses foules de fidèles et prétend s’imposer comme une nouvelle (et définitive) religion païenne (et commerciale), il fallait le secours du grand, du mythique James Bond pour remettre les choses à leur place. En 1998, Steve Jobs, le patron d’Apple, sollicite Sean Connery, star du cinéma et premier acteur à avoir incarné James Bond au cinéma dans le mythique Dr No, pour apparaître dans l’une des publicités de la marque. M. Connery ne semble guère apprécier l’attention et rappelle qu’il est un mythe vivant et Job, un vulgaire épicier de camelote informatique.

A-A+

11 Décembre 1998

M. Stephen. P. Jobs

 Apple Computers

1 Infinite Loop

Cupertino, Californie

M. Jobs,

Je vais me répéter une fois de plus. Vous comprenez l’Anglais, n’est-ce pas ? Je ne vendrai pas mon âme ni pour Apple ni pour une autre entreprise. Je n’ai pas la moindre envie de « changer le monde » comme vous dites. Vous n’avez rien que je désire ou dont j’ai besoin. Vous êtes un vendeur d’ordinateur – alors que putain je suis JAMES BOND !

Je ne vois pas de plus sûr moyen de ruiner ma carrière que celui d’apparaître dans l’une de vos horribles publicités. Je vous prie de ne plus me contacter à l’avenir.

Je suis, etc., etc. …

Sean Connery

Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre de Sting à un critique, Howard Hampton : « Comment se fait-il que cela te soit rentré dans le lard aussi facilement, espèce de débile fasciste de merde ? »

Lettre de René Magritte à Richard Dupierreux : « Vous n’êtes qu’une vieille pompe à merde. »

Lettre de Frida Kahlo à Diego Rivera : « Je suis née pute. »