Lettre de Suzanne Valadon à Maurice Utrillo

1

min

Capture d’écran 2016-03-29 à 11.15.05 AM

Sois sage dans le sens de ne pas demander plus, ni du vin plus fort, en un mot de ne pas chercher à te divertir par la boisson.

Suzanne Valadon ( 23 septembre 1865 – 7 avril 1938 ), est une des premières artistes peintres françaises. Reconnue pour ses nus et ses natures mortes, elle fut la première femme à être admise à la Société nationale des beaux-arts. Mère du peintre Maurice Utrillo, mythe du Montmartre de la Belle époque, elle lui adresse ici une missive toute de prévenance et d’amour maternel contre les dangers de la vie de bohème.

A-A+

12 juin 1931

Mon cher enfant,

On a du te cacher mon état de santé pour ne pas te faire trop de peine mais je me vois forcée de te dire la vérité car toi seul peux me sauver pour quelques temps.

Sois sage dans le sens de ne pas demander plus, ni du vin plus fort, en un mot de ne pas chercher à te divertir par la boisson, il faut que tu m’attendes, moi près de moi tu seras plus libre de prendre une cuite de temps en temps. Pour le moment le tamponnage du taxi que j’ai reçu en pleine poitrine m’empêche de partir à St. Bernard immédiatement, peut-être dans 3 jours. J’arriverai Dimanche (que Marie patiente, toi aussi) qui a ma vie entre tes mains. Répond par téléphone si je peux compter sur ta parole.

Je t’embrasse de toute mon affection de mère qui n’a que toi au monde

Suzanne Valadon Utter

( http://www.utrillo.com/fr/content/lettre-de-suzanne-valadon-12-juin-1931 ) - (Source image : Wikipedia Creative Commons)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.