Lettre dédicace de Robert Desnos à Kiki de Montparnasse

1

min

deskiki

À travers tes beaux yeux, que le monde est joli.

Kiki, reine de Montparnasse, a rayonné sur le Paris de l’entre-deux-guerres en se faisant la muse des plus grands artistes : Man Ray, Modigliani, Foujita… Tous ont loué sa beauté moderne, sa bouche rouge vif et ses yeux soulignés de noir. Loin de se contenter du statut de modèle, Kiki de Montparnasse s’est également emparé de toiles et de pinceaux pour laisser libre cours à son inventivité. C’est en 1927, à l’occasion d’une exposition qui lui est consacrée Au Sacre du Printemps à Paris, que Robert Desnos lui dédicace cette jolie lettre qui servira de préface à son catalogue.

A-A+

1927

Tu as, ma chère Kiki, de si beaux yeux, que le monde au travers d’eux, doit être bien joli. Ce que tu vois ?

Une grasse prairie dans un vallon calme à l’orée duquel vient murmurer lapiner. […]

Ce vallon que tu as créé, c’est le monde où tu vis loin d’ici bien que tu resplendisses dans Paris, cette ville que tu ne quitteras pas et dont les nuits te sont familières avec ses alcools, ses musiques fiévreuses et ses danses admirables.

Ici même ou bien loin, ma chère Kiki, à travers tes beaux yeux, que le monde est joli.

( http://bit.ly/1XpmI3L ) - (Source image : Robert Desnos, Menerbes, 1924, Ayant droit moral sur l'oeuvre de Robert Desnos : Monsieur Jacques Fraenkel, © Wikimedia Commons / Julian Mandel, Kiki de Montparnasse, http://www.ehrfurcht.de/bilder.php/julian-mandel/5.html, © Wikimedia Commons)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre de Kiki de Montparnasse à Man Ray : « Je mords ta bouche jusqu’au sang. »

Lettre de Paul Éluard à Gala : « Je me meurs d’être sans toi. »

Lettre de Salvador Dalí à Federico García Lorca : « J’éprouve une rage terrible contre tout ce que j’ai peint jusqu’à hier. »

Un commentaire

  1. rina.soffer@gmail.com

    c’est lettres d’amour —sont imperissable—– je retrouve en eux une belle part de ma tendre et amoureuse jeunesse . IL n’y a pas comme la langue francaise —pour dire « je t’aime « OUI JE T’AIME  » que faut-il de plus pour devenir le Poete —–d’un moment ?!!!

Laisser un commentaire

Vous devez être pour laisser un commentaire.