Lettre d’Émile Durkheim à Marcel Mauss

1

min

durkheim mauss large

Le gâchis est général.

Émile Durkheim (1858-1917) et son neveu Marcel Mauss (1872-1950) sont deux figures incontournables des sciences sociales du début du XXe siècle, le premier étant l’un des fondateurs de la sociologie, le second un pilier de l’anthropologie française. Comme le montre la lettre suivante, les deux intellectuels sont très affectés moralement pendant la Première Guerre mondiale, surtout Durkheim, qui perd son fils, mort au combat en 1915.

A-A+

vendredi 2 novembre [1917]

4 avenue d’Orléans

Mon cher Marcel,

Je pense que tu as reçu la lettre où je t’ai mis au courant de mon état. Ce qu’il y a eu de nouveau depuis, c’est une visite chez Dupré : celui-ci a confirmé les résultats de sa précédente consultation. J’avais tenu à avoir de nouveau son avis, en raisons des incidents qui se sont produits et que je t’ai contés.

Quant à l’emploi de notre hivernage, il est encore à l’étude. Il est question d’aller dans le Midi […]. Mais comme es voyages ne sont pas chose facile en ce moment, rien n’est encore décidé. Dès que nous serons un peu fixés, nous t’aviserons.

Je devine sans peine que tu sois peiné de l’état dans lequel tu m’as laissé, mais en somme, il ne s’est rien passé d’important depuis ton départ. Il n’y a donc pas de raison pour que tu ne gardes pas cette bonne humeur qui t’est nécessaire.

Je ne peux pas lire les journaux en ce moment. Je ne peux pas dominer le mal qu’ils me causent. Le gâchis est général. Les bruits concernant Th. et que j’ai rejetés ainsi que toi me sont revenus à nouveau ; je ne sais plus qui croire. Quant aux gaffes de P. elles ne sont plus à compter. Espérons au moins que Foch parviendra à tirer les Italiens d’affaire.

Nous avons reçu un coup de téléphone du lieutenant G. Lévy : il nous a confirmé que tu allais bien. Il estime que tu ne peux pas manquer ta permission, qu’elle t’est due, et que tu l’auras à l’heure dite. Je ne sais toujours pas quels sont les projets de ta mère : il est possible d’ailleurs que notre voyage à Pau, s’il a lieu, les modifie. J’allais oublier la nouvelle de la promotion d’Albert, qui a son troisième galon. Cela lui assure l’indépendance qu’il désirait.

Reçu une lettre de Fauconnet, qui est très préoccupé de la question budgétaire, non seulement pour lui, mais aussi pour sa mère.

Je t’embrasse bien affectueusement,

É. Durkheim

( Emile Durkheim, Lettres à Marcel Mauss, PUF, « Sociologie », 1998. ) - (Source image : sources manquantes)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

les articles similaires :