Lettre d’Henri Cartier-Bresson aux Cahiers de la photographie

1

min

cartierbresson

Je suis sensible au dévouement que vous consacrez à l'acte de notre grand doigt masturbateur

Henri Cartier-Bresson ( 22 août 1908 – 3 août 2004), que Pierre Assouline surnommait « l’œil du siècle », est une figure mythique de la photographie. Co-fondateur de l’agence Magnum, il est réputé pour ses reportages de rue et ses représentations de la vie quotidienne. Une telle notoriété l’amène, en 1982, à recevoir une invitation de la part des Cahiers de la photographie à participer à un colloque sur le thème de l’Acte photographique. Cette lettre, caustique et pleine d’humour, en est sa réponse.

A-A+

Novembre 1982

Messieurs,

J’ai bien reçu l’acte II scène II, que vous avez bien voulu m’adresser sur « l’Acte Photographique ».

Profondément ému, je tiens à vous dire combien je suis sensible au dévouement que vous consacrez à l’acte de notre grand doigt masturbateur d’obturateurs lié à l’agent perturbateur qu’est notre organe visuel (voir la dioptrique du « Discours de la Méthode » de Descartes).

Avec tous mes remerciements, avant de prendre mes jambes de reporter à mon cou, je vous prie d’accepter l’hommage d’un photographe repentant.

Henri Cartier-Bresson

couv

( Henri Cartier-Bresson, L'imaginaire d'après nature, Ed. Fata Morgana, 1996 ) - (Source image : Henri Cartier-Bresson's first Leica, Les Hotels Paris Rive Gauche - AlainB, © Wikimedia Commons )
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre de Diane Arbus à son frère, Howard Nemerov : « Les excentriques auxquels je pense depuis longtemps. »

Dernière lettre de Francesca Woodman à sa meilleure amie : « Je préfèrerais mourir jeune plutôt que d’effacer au hasard toutes ces choses fragiles. »

Lettre de Patti Smith à Mapplethorpe : « Nous avons partagé ensemble le mystère sacré de la vie d’artiste. »

les articles similaires :