Lettre d’Humphrey Bogart à Lauren Bacall

2

min

lauren

Je t’adore de tout mon être et je sais que je te veux pour moi seul.

Lauren Bacall (16 septembre 1924 – 12 août 2014) et Humphrey Bogart (25 décembre 1899 – 14 janvier 1957), stars emblématiques du cinéma américain, ont illuminé de leur talent commun des films tels que Le Grand Sommeil (1946) et Le Port de l’angoisse (1944). C’est lors du tournage de ce dernier film qu’ils se rencontrèrent : l’alchimie entre les deux acteurs s’est produite à l’écran, et l’amour fit mouche entre ces deux idoles mondiales. Ecrite deux ans avant leur mariage en 1945, qui en fit le couple parfait du cinéma américain, cette lettre est le signe de leur profonde passion, viscérale.

A-A+

1943

Baby, je t’aime si tendrement et je ne veux jamais, jamais te faire souffrir ou te rendre malheureuse, je veux que tu aies la vie la plus merveilleuse que mortelle ait jamais eue. Cela fait si longtemps, ma chérie, que je n’ai pas éprouvé un sentiment aussi profond pour quelqu’un, je ne sais pas quoi dire ni quoi faire. Je peux seulement t’affirmer que j’ai sondé au plus profond de mon cœur durant ces deux semaines et je sais que je t’adore de tout mon être et je sais que je te veux pour moi seul. Mais nous devons attendre, car tout ce que nous pourrions faire en ce moment provoquerait un désastre.

[Une semaine plus tard :]

Baby je ne me serais jamais cru capable d’aimer de nouveau, il m’est arrivé tant d’histoires, je ne voulais plus entendre parler d’amour. Ça peut être si douloureux.

Slim chérie, tu es apparue dans ma vie, tu es venue dans mes bras, dans mon cœur et tout l’amour dont je suis capable t’appartient et maintenant j’ai peur que tu ne comprennes pas et que tu t’impatientes, car alors je te perdrais — mais même si cela devait arriver, je ne cesserai pas de t’aimer car tu es mon dernier amour et je t’aimerai jusqu’à la fin de mes jours, et je veillerai sur toi et je serai toujours prêt à t’épauler si tu avais besoin d’aide.

Tout ce qui peut m’arriver d’agréable l’est tellement moins sans toi. Cent fois par jour, je me dis, « Si Slim pouvoir voir ça » ou bien « Je voudrais tellement que Slim entende ça : Je veux refaire ma vie avec toi, je veux que tous les amis que j’ai perdus fassent ta connaissance et t’aiment autant que je t’aime. Je veux revivre grâce à toi, car ces dix dernières années ont été terriblement dures, et j’ai vraiment failli devenir fou. Tu seras bientôt avec moi, Baby, et ta présence m’apportera tout ce qui importe en ce monde pour moi. »

Chérie, l’idée d’être injuste envers toi, la perspective de te faire trop attendre me sont parfois insupportables. Tout plutôt que de te causer le moindre tort. T’aimer comme je t’aime quand j’avais depuis si longtemps cessé de croire à l’amour, cela tient du prodige… Slim chérie, si je pouvais me retrouver avec vingt ans de moins, être libre, sans responsabilités, avec la perspective de longues années heureuses ensemble, alors que nous devrons peut-être nous contenter de beaucoup moins.

22bb6f3092313433303331343239333433363238

( Lauren Bacall, lettre extraite de Lettres d'amour, Le Robert, Mai 2015, http://bit.ly/1JkoHMN ) - (Source image : L'actrice américaine Lauren Bacall au Festival du cinéma américain de Deauville (Normandie, France) en septembre 1989, photo de Roland Godefroy, © Wikimedia Commons)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre d’Arthur Miller à Marilyn Monroe : « Je vous aime tellement que ce que vous êtes rejaillit sur moi. »

Lettre de James Dean à Barbara Glenn : « Je t’aime toi et veux te voir. »

Lettre de Marlène Dietrich à Jean Gabin : « Je resterai avec toi jusqu’à la fin de ma vie, mariée ou pas, comme tu le voudras. »

les articles similaires :

9 commentaires

  1. HERRERA EVELYNE

    Belle lettre d’un homme mûr, qui a déjà « fait » sa vie, à une jeune et jolie jeune femme de 26 ans sa cadette…Les mots employés révèlent une passion somme toute normale venant d’un homme de cet âge…

  2. Chérif Lamin

    Quel bonheur immense de renouveler son amour après des déceptions consécutives avec une jeune créature d’une beauté affriolante, célèbre qui était prête à lui partager une histoire passionnante d’amour colossale . Chose qui ne se répète pas fréquemment.

  3. Maïla Nepveu

    Une lettre d’amour, mille lettres d’amour…
    Ce sont les mêmes mots, écrits différemment, mais vecteurs des mêmes sentiments, de la même passion, que l’on aimerait que tous les êtres humains connaissent, ne serait-ce qu’une fois. « Omnia vincit amor », l’amour triomphe de tout, tout au moins dans les mots. Dans la vie, cela arrive parfois, et c’est merveilleux, ou miraculeux. Plus souvent, la passion et exaltée, éphémère et détruit les amants. Il en reste une amertume sucrée qui nourrit les cœurs et les souvenirs.

  4. Alexis de Vilar

    « I stick my neck out for nobody… » annonça Bogart dans Casablanca peut avant son acte de generosité irrationel vers un jeune couple d’amoureux auquelles laisse gagner a la roulette pour ainsi financer elegantement leurs visa pour la liberté. C’est ça avant tioute autre chose l’amour: avoir soif d’Amour comme ecrit Antoine de St. Exupéry dans Citadelle. N’aimer que l’Amour avec un gran « A »…

Laisser un commentaire

Vous devez être pour laisser un commentaire.