Lettre d’Orson Welles à Rita Hayworth

1

min

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y a à dire.

En 1943, le cinéaste et artiste polygraphe Orson Welles (1915-1985) et l’actrice Rita Hayworth (1918-1987) se marient. Même si leur histoire a été brève, puisque le couple divorce quatre ans plus tard, cette histoire d’amour inspire à Welles des lettres touchantes et passionnées qui, retrouvées parmi les effets de Rita Hayworth après sa mort, témoignent des sentiments qui les ont unis.

A-A+

Mon très cher Ange :

… Je pense que la plupart d’entre nous se sentent seuls dans ce grand monde, mais nous devons tomber éperdument amoureux pour le savoir. Le remède est la découverte de notre besoin de compagnie – je veux dire compagnie dans le sens très spécial que nous avons fini par comprendre depuis que nous nous sommes trouvés – toi et moi. Les plaisirs de l’expérience humaine sont rendus vides sans cette compagnie – maintenant que je la connais ; sans elle la joie est simplement aussi insupportable que le chagrin. Tu es ma vie – toute ma vie. N’imagine jamais que ton espoir avoisine ce que tu es pour moi. Beau, précieux petit bébé – dépêche toi le soleil ! – fais les jours plus courts jusqu’à ce que nous nous voyions. Je t’aime, c’est tout ce qu’il y a à dire.

Ton homme,

Orson

( http://www.wellesnet.com/?p=1161 ) - (Source image : Orson Welles en 1941 / Rita Hayworth en 1940 © Creative Commons )
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction

Lettre de Jeanne Moreau à Orson Welles : « Chasseur chassé dans votre recherche sans fin, où êtes-vous ? »

Lettre de Stanley Kubrick à Arthur C. Clarke : « Je suis depuis longtemps un grand admirateur de vos livres. »

Lettre ouverte de Kirk Douglas à propos de Trump : « Ce ne sont pas les valeurs pour lesquelles nous avons combattu lors de la Seconde Guerre mondiale. »

les articles similaires :