Lettre ouverte de Pierre Desproges au Monseigneur Lustiger, avec copie à Dieu

2

min

Pierre Desproges

Qu'il me soit permis de m'indigner.

Peut-on rire de tout ? Cette question aura tristement décidé du sort de l’équipe de Charlie Hebdo qui a toujours, contre vents et marées, répondu par l’affirmative, au point d’y laisser leurs vies. Vieille comme le monde, avant d’être tragiquement d’actualité ces dernières années, cette question faisait polémique en France en 1983. Choqué par les attaques d’humoristes contre Dieu et les catholiques, Monseigneur Lustigier s’en plaignait sur une émission de télévision chrétienne. Réponse cinglante et hilarante d’un des maîtres du rire, philosophe malgré lui, à coup sûr solidaire de Charlie Hebdo et de ses martyrs : Pierre Desproges.

A-A+

1983

Cher seigneur,

Qu’il me soit permis de m’indigner ici véhémentement contre les insupportables attaques portées régulièrement à la télévision contre mon athéisme militant par vos camarades de goupillon.

Il est intolérable, deux siècles après la séparation de l’Eglise et de l’Etat, dans un pays qui pousse la laïcité officielle au rang d’institution nationale que des anti-athées hystériques accaparent l’antenne de la télé le dimanche matin, avec des émissions intitulées « La messe du dimanche » dans laquelle les minorités athées non criantes, non bigotantes et mal bêtifiantes sont méprisées et bafouées, je pèse mes mots, au profit de grotesques manifestations incantatoires d’une secte en robe dont le monothéisme avoué est une véritable insulte à Darwin, aux religions gréco-romaines, et à ma sœur qui fait bouddhiste dans un bordel de Kuala-Lumpur.

Je précise que j’envoie par ce même courrier une copie de cette lettre à Dieu et que ça va chier.

Pierre Desproges

( http://www.ina.fr/video/CAB8300410501. ) - (Source image : Wikipedia)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre de Cavanna aux culs-bénits : « Le vingt-et-unième siècle sera un siècle de persécutions et de bûchers. »

Lettre de Niki de Saint Phalle à Dieu : « Parfois je te déteste ! »

Lettre d’Amadou Hampâté Bâ à la Jeunesse : « Soyez au service de la vie. »

les articles similaires :

20 commentaires

  1. Odile Horsfall

    Pour être drôle, on n’a pas besoin d’être agressif ni vulgaire. De même, pour répondre à son interlocuteur, P. Desproges avait-il besoin d’être agressif (vos camarades de goupillons/ anti-athées hystériques) etc. et tomber dans la vulgarité ? ( et que ça va chier) . Seule la tolérance (et non pas l’extrémiste), le respect de l’autre réussira dans une société multiculturelle comme la France.
    Une non croyante

    • kaci

      …ben en même temps le côté vulgaire de fin ça fait bien marrer et je pense que le côté agressif traduit le fait qu’il était soulé, bref pkoi tu t’offusques c’est de l’humour 😛

    • seymoa

      Chère Odile,
      Depuis le temps vous devriez savoir que « ça va chier » est juste une expression familière qui signifie qu’il va y avoir du grabuge. Cela ne signifie aucunement qu’un énorme étron va se frayer un passage à travers le rectum et le sphincter anal pour venir s’écraser lamentablement sur vos escarpins, ce qui, je vous l’accorde, nous semblerait effectivement d’une vulgarité sans nom …

    • Laurent François Xavier Hurard

      … »une société multiculturelle comme la France » dites vous,mais avec une « dominante » depuis plus de 2000 ans, mais c’est un autre débat puisque Desproges et Lustiger parlent de religion pas de culture! Les croyances sont respectables…plouf, plouf…peut être, encore que… Mais les Églises et leurs cortèges paranoïaques; leurs processions invasives qui ne respecte pas les athées; leurs inquisitions passées et présentes; leurs sermons à coup de goupillons, voire, récemment, à coup de Kalachnikov en réponse à l’humour et à la liberté; leurs lapidations, pendaisons et autres pénitences pour ne pas adorer des personnages issues de légendes multi millénaires créés par des hommes pour en rassurer certains et en diriger d’autres…C’est « respectable » ça?

  2. Picquier

    Et comment qu’il a raison, Desproges ! Oui, il est scandaleux que la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat soit bafouée en permanence, et chaque dimanche, par cette pollution de prosélytisme religieux qu’organise , horrible continuité de l’Histoire, un frère dominicain, héritier des Inquisiteurs, responsables de tant de meurtres sur le bûcher.. La loi de 1905 garantit la liberté d’opinion. Libre à chacun de pratiquer le culte qu’il désire. Mais que le service public soit enfin débarrassé des messes et homélies. Bravo Charlie! Bravo Desproges ! A bas la calotte.

  3. Genest

    Je pensais que P Desproges avait un peu plus de culture, car la séparation de l’Église et de l’État date de 1905, donc on est loin des deux siècles, et d’autre part quand on aime pas on est pas obligé d’en dégouter les autres; où bien la Liberté des uns ne doit pas commencer là où s’arrête la Liberté des autres.

  4. Valérie

    Tout à fait d’accord avec vous Odile concernant le respect. Du coup, par respect pour les autres religions, il faudrait passé aussi la messe orthodoxe, la messe des protestant, le culte juif ainsi que les prières musulmanes. Mais ne nous arrêtons pas là, nous avons aussi des Taoïstes, des bouddhistes, des Hindouismes, ect. Et peut-être aussi une fois « rien ».. juste pour ceux qui sont non-croyant !!..

    Quitte à nous pomper l’air le dimanche matin.. autant que ce soit varier ^^

    • François Paganel

      « il faudrait passé aussi la messe orthodoxe, la messe des protestant, le culte juif ainsi que les prières musulmanes »
      Cela fait trois ans que je n’ai plus de téléviseur, mais c’était bien ce qui se passait à l’époque et depuis plus de vingt ans. Et il ne faut pas passer sous silence l’émission bouddhiste, dont la petite blonde sympa et souriante pourrait avoir éveillé beaucoup de sympathie pour cette obédience.

      Cela dit, consacrer une partie du temps d’émission du service public à des cours de grammaire ne serait en effet, à ce que je vois, pas forcément du luxe. 😉

  5. erica cone

    Tout d’abord ce texte a été écrit il y a plus d’une trentaine d’années.. Donc, pas de diffusions d’autre programmes religieux le dimanche à l’époque… C’est dire si on a progressé (sic). Desproges détestait toute forme de fanatisme, et se montrait irrévérencieux et drôle. On doit pouvoir rire de tout. C’est sain de rire. Il a aussi écrit, le rire est la politesse du désespoir. C’était un spécialiste de l’humour noir. La vulgarité, la maladie, le fanatisme, l’injustice etc… sont beaucoup plus supportable si on en rit. Les choses très sérieuses nécessitent que l’on puisse s’en moquer pour pouvoir prendre de la distance… Vous devriez essayer.

    • François Paganel

      « ce texte a été écrit il y a plus d’une trentaine d’années.. Donc, pas de diffusions d’autre programmes religieux le dimanche à l’époque »
      Ce n’est pas du tout ce qui correspond à mes souvenirs. en particulier l’émission « Présence protestante » remonte à une époque où j’avais encore un téléviseur en noir et blanc, donc nettement plus de trente ans.

  6. Manola

    La laïcité c’est
    – la liberté de conscience : chacun est libre de croire, de ne pas croire, de douter ou d’être indifférent
    – la séparation des églises et de l’Etat qui ne reconnaît ni ne finance les cultes (donc pas de TV le dimanche sur une chaîne publique !)
    – l’action et les finances publiques sont consacrées à l’intérêt général (et non pas aux seuls croyants)
    C’est pourquoi Desproges a raison de rappeler que la laïcité inscrite dans la Constitution interdit normalement le financement d’émissions religieuses à la radio et à la télévision.
    Les partisans d’un financement public pour TOUTES les convictions philosophiques et religieuses doivent savoir qu’il existe près de 3000 religions et encore plus de courants philosophiques. Bon courage pour satisfaire tout le monde dans un souci de justice et d’égalité.

Laisser un commentaire

Vous devez être pour laisser un commentaire.