Lettre ouverte d’Isabelle Adjani à Sakineh

1

min

Sakineh, votre nom bat dans mon cœur, et mon cœur bat en vous écrivant.

Isabelle Adjani (27 juin 1955), l’une des plus grandes actrices françaises, maintes fois primée aux Césars, est également une femme de combat, aux multiples prises de position, par exemple en faveur de Salman Rushdie, alors victime d’une fatwa. Exemple épistolaire de cet engagement : l’actrice s’adresse ici à Sakineh, une femme iranienne ayant été condamnée à mort pour adultère.

A-A+

23 août 2010

Sakineh, votre nom bat dans mon cœur, et mon cœur bat en vous écrivant. Votre nom est sur toutes les lèvres et se murmurera à faire crever les tympans des juges qui restent sourds aux gémissements des femmes dont vous êtes l’irréductible figure de liberté. Vous êtes la vraie femme, cruellement riche d’une possibilité inédite: celle qui charnellise un sens de la justice qui donne au monde entier un frisson de révolte ; celle qui lui arracherait la peau si nous n’étions pas capables de vaincre l’obscurantisme délibéré d’hommes enragés par la puissance de votre existence.

Celle qui vous écrit n’est qu’une actrice française dont la vocation artistique tente de prendre sur elle, le plus humainement possible, les failles et les tourments d’héroïnes souvent tragiques. Elle n’est que l’infime prolongement du « fragment de notre destinée  de femme » que vous représentez et de votre refus de ce « savoir mourir » imposé par ceux qui s’obsèdent, au nom d’une ignorance criminelle, à vouloir liquider la magnificence de votre dignité. Ils enragent jusqu’à la folie, ceux-là, à  la seule idée de l’amour – mais oui – qu’il y a dans votre liberté. Je vous laisse, chère Sakineh, vous qui ne nous quittez pas.

Isabelle Adjani

( http://laregledujeu.org/2010/08/23/2643/la-premiere-lettre-a-sakineh/ ) - (Source image : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5e/Isabelle_Adjani_21102011103900.jpg)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre de Natalie Portman aux éditeurs du Harvard Crimson : « Historiquement, les Israéliens et les Arabes sont cousins. »

Lettre de Catherine Deneuve à la rédaction de Vanity Fair : « J’aime les actrices et j’aime Isabelle Adjani. »

Lettre ouverte de Xavier Dolan à Françoise Laborde : « Aucune violence n’est plus grande que la violence que l’on tolère par couardise, Madame Laborde, et le mutisme participe d’une violence semblable. »

les articles similaires :