Lettre ouverte de Tim Cook, PDG d’Apple

3

min

Tim Cook, after Macworld Expo 2009 keynote

Que ce soit clair : je suis fier d’être gay.

Le 30 octobre 2014, Tim Cook, PDG de Apple depuis 2011, révèle son homosexualité dans une lettre ouverte. Le coming-out du patron d’une entreprise phare de l’ère des ordinateurs et du web illustre l’une des grandes évolutions de ces dernières décennies : les amours homosexuelles s’affichent enfin! Dans cette missive, il revient longuement sur son vécu,  les valeurs qu’il défend, en son nom et au nom de Apple. Une lettre appelée à faire date!

A-A+

30 octobre 2014

Au cours de ma vie professionnelle, j’ai essayé de maintenir ma vie privée. Je viens d’un milieu modeste, et je ne cherche pas à attirer l’attention sur ma personne. Apple est déjà l’une des sociétés observées le plus attentivement dans le monde, et je préfère que l’attention se porte sur nos produits et l’usage incroyable qu’en font nos clients.

En même temps, je crois vraiment aux mots du révérend Martin Luther King : « La question existentielle la plus forte et urgente est : « que faites-vous pour les autres? » » Souvent je me mets au défi de répondre à cette question, et je me suis rendu compte que mon désir de protéger ma vie privée m’a empêché de faire quelque chose de plus important. C’est ce que je fais aujourd’hui.

Pendant des années, j’ai été transparent avec beaucoup de monde sur mon orientation sexuelle. Beaucoup de collègues chez Apple savent que je suis gay, et ce n’a pas l’air de changer leur comportement à mon égard. Bien sûr, j’ai la chance de travailler dans une société qui adore la créativité et l’innovation et sait que tout cela ne peut fleurir que si l’on embrasse les différences entre les gens. Tout le monde n’est pas aussi chanceux.
Si je n’ai jamais nié ma sexualité, jusqu’à aujourd’hui, je ne l’ai pas revendiquée publiquement non plus. Donc, que ce soit clair : je suis fier d’être gay, et je considère qu’être gay est l’un des meilleurs dons que Dieu m’a donnés.

Etre gay m’a permis de mieux comprendre ce que c’est que d’appartenir à une minorité et m’a donné une idée des défis que les gens d’autres minorités relèvent chaque jour. Cela m’a donné plus d’empathie, ce qui m’a conduit à une vie plus riche. Cela a été dur et désagréable parfois, mais cela m’a donné confiance en moi, pour tracer mon propre chemin et m’élever au-delà de l’adversité et de la bigoterie. Cela m’a aussi forgé une carapace, ce qui est utile quand vous êtes le PDG de Apple.

Le monde a tellement changé depuis mon enfance. L’Amérique avance vers l’égalité du mariage, et les personnes publiques qui ont courageusement annoncé leur homosexualité ont aidé au changement de perceptions et rendu notre culture plus tolérante. Pourtant, il existe encore des lois dans les livres d’une majorité d’Etats qui permettent aux employeurs de licencier des gens à cause de leur orientation sexuelle. Il y a beaucoup d’endroits où les propriétaires peuvent expulser leurs locataires parce qu’ils sont gays, où nous ne pouvons pas rendre visite à des partenaires malades, ni partager leur héritage. D’innombrables personnes, particulièrement des enfants, font face à la peur et aux abus tous les jours à cause de leur orientation sexuelle.
Je ne me considère pas comme un activiste, mais je me rends compte combien j’ai hérité du sacrifice des autres. Donc si le fait d’entendre le PDG de Apple avouer qu’il est gay peut aider quelqu’un en pleine lutte pour savoir qui il ou elle est, ou réconforter ceux qui se sentent seuls, ou inspirer des gens à se battre pour l’égalité ; alors, oui, cela vaut la peine que je rende publique ma vie privée.

J’admets que ce n’a pas été un choix facile. L’intimité reste importante pour moi, et j’aimerais en conserver une petite partie. J’ai fait de Apple le travail de ma vie, et je continuerai à y consacrer tout mon temps pour être le meilleur PDG possible. C’est ce que méritent nos employés – et nos clients, développeurs, actionnaires, et fournisseurs le méritent aussi. Une partie du progrès social consiste à comprendre qu’une personne ne se définit pas seulement par sa sexualité, sa race ou son genre. Je suis un ingénieur, un oncle, un amoureux de la nature, un fou des salles de gym, un fils du Sud, un fan de sports, et bien d’autres choses encore. J’espère que les gens respecteront mon désir de me concentrer sur des activités pour lesquelles je suis le plus doué et le travail qui m’apporte de la joie.

La société que j’ai la chance de diriger s’est depuis longtemps prononcée en faveur des droits de l’homme et pour l’égalité pour tous. Nous avons adopté une position ferme quant à la loi pour l’égalité sur le lieu de travail présentée au Congrès, tout comme nous nous sommes prononcés en faveur de l’égalité pour le mariage dans notre Etat de Californie. Et nous nous sommes exprimés en Arizona lorsque cet Etat a promulgué une loi discriminatoire visant la communauté gay. Nous continuerons à nous battre pour nos valeurs, et je crois que n’importe quel PDG de cette incroyable société, choisi indépendamment de sa race, de son genre, ou de son orientation sexuelle, en ferait de même. Et je continuerai personnellement à m’exprimer pour l’égalité de tous jusqu’à ma mort.

Quand j’arrive dans mon bureau tous les matins, je suis accueilli par des photos encadrées du révérend King et de Robert F. Kennedy. Je ne prétends pas qu’écrire cette lettre me hisse à leur hauteur. Mais cela me permet de regarder ces photos et de savoir que je fais ma part, même minime, pour aider les autres. Nous pavons le chemin ensoleillé vers la justice ensemble, pierre par pierre. Ceci est ma pierre.

Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre ouverte de Ricky Martin : « Je suis fier de dire que je suis un homme homosexuel heureux. »

Lettre d’un grand-père à sa fille : « Un parent qui renie son enfant, c’est cela qui est « contre-nature ». »

Lettre d’un père à son fils homosexuel : « Je t’aime depuis que tu es né. »

les articles similaires :

11 commentaires

  1. Leydorn

    Vos autres lettres contiennent moins de fautes, peut-être que dans la précipitation de la traduction et de l’actualité, vous n’avez pas relu ?

    « Tandis que je n’ai jamais nié ma sexualité, je ne l’ai pas revendiquéE publiquement non plus, jusqu’à aujourd’hui. .

    Être gay m’a donné une compréhension plus approfondie de ce que signifie faire partie d’une minorité et m’a fourni un aperçu des défis que les gens d’autres minorités relèvent chaque jour. Cela m’a donné plus d’empathie, ce qui a conduit à une vie plus riche. Cela a été dur et désagréable parfois, mais cela m’a donné de la confiance en moi, pOur suivre mon propre chemin, et pour m’élever au-delà de l’adversité et de la bigoterie. Cela m’a aussi forgé une carapace, ce qui est utile quand vous êtes le PDG de Apple.

    Pourtant, il y a des lois dans les livres dans une majorité d’Éétats qui permettent aux employeurs de licencier des gens à cause de leur orientation sexuelle.

    La société que j’ai la chance de diriger s’est depuis longtemps prononcéE en faveur des droits de l’homme et pour l’égalité pour tous. Nous avons pris une position ferme à propos de la proposition de loi pour l’égalité sur le lieu de travail présentée devant le Congrès, tout comme nous nous sommes prononcés en faveur de l’égalité pour le mariage dans notre Éétat de Californie. Et nous nous SOMMES exprimés en Arizona

    Ceci est monMA pierre.

    Peut-être traduit avec Google ?

    • Nicolas Bersihand

      Merci de vos commentaires sur cette lettre. Oui, nous avons eu des petits soucis techniques et un peu de précipitation dans la traduction. Nous espérons l’avoir dûment corrigée. En vous remerciant de vos lectures attentives, nous vous assurons ne pas utiliser de traduction automatique. Bonne lecture, DesLettres.

      • Aurélien Loste

        Bonjour et merci,

        C’est mon pierre qui y faisait penser, car c’est une erreur assez étrange pour une personne de langue maternelle française, de dire un pierre ou une rocher.

        « La société que j’ai la chance de diriger s’est depuis longtemps prononcés »

        C’est la société qui s’est prononcéE, pourquoi un s ?

        « Si je n’ai jamais nié ma sexualité, jusqu’à aujourd’hui, je ne l’ai pas revendiqué publiquement non plus. »

        RevendiquéE, on dit la sexualité, c’est un mot féminin, comme une pierre.

        « Donc, que ce soit clair : je suis fier d’être gay, et je considère qu’être gay est l’un des plus meilleurs dons que Dieu m’a donnés. »

        Plus meilleur ne se dit pas plus qu’il ne s’écrit : un des meilleurs dons.

        Ce sont des fautes dignes de l’école primaire alors que la lettre est bien traduite, c’est tellement surprenant que ça fait penser à une traduction automatique améliorée mais pas partout.

        « Pourtant, il existe encore des lois dans les livres d’une majorité d’états » un état d’âme, un État d’Amérique, les États-Unis d’Amérique..

        « tout comme nous nous sommes prononcés en faveur de l’égalité pour le mariage dans notre état de Californie. »
        Le Golden State de Schwarzenegger et la quatrième économie mondiale, devant la France, est l’État (ou la république) de Californie, merci pour lui.

        Il y a entre l’état de fait et l’État comme pays la même distinction qu’entre l’église de Clochemerle (le bâtiment) et l’Église du Vatican (le système religieux catholique).

        Bon week-end, si vous lisez ça avant lundi.

  2. Chérif Lamine

    C’est une lettre décevante qui incite à la sodomie pourtant qu’elle est discriminée par toutes les religions. Rappelons-nous de Sodome et du peuple de Lotte que Dieu les a massacrés jusqu’au dernier de leur délinquant.

  3. Leproux

    « Et je continuerai personnellement à m’exprimer pour l’égalité de tous jusqu’à ce que je passe l’arme à gauche. »

    Sa prochaine déclaration… l’égalité des droits des travailleurs chinois fabriquant ses super produits Apple ???

    • carlois

      Très belle lettre. En anglais. S’il est avéré – sans être un spécialiste (à quand une lettre émouvante de Léo Ferré pour exprimer avec la même faussement ingénue interrogation cette lettre-ci ?), que la traduction est quelque peu gênante, ou que la présence d’erreurs d’orthographe (pourquoi tout de suite parler de fautes, je vous le demande… ? ) freine la fluidité du propos, j’en retiens que notre « schizophrénie à tous » nous fait dire ce qu’il nous arrive de penser mais pas toujours de penser ce que nous disons. Oui notre héros du coming-out et de l’introspection est fier de pouvoir revendiquer sans ostentation son choix de vie, mais quid du « destin » des « braves camarades travailleurs » chinois, ou des revendeurs Apple tenus en laisse par une marge très très très tendue et surtout : le capital est pavé de bonnes intentions : je connais des gens qui opèrent en ressources humaines pour Apple mais que Apple oblige et grignote jusqu’à la dépression par « ingratitude devant le grand gourou de la modernité ». Toutefois Cook est aussi lucide qu’il est pervers, il tient quand-même à rassurer les actionnaires pudiquement nommés « investisseurs » et qui sont in fine les seuls décideurs … Non ?
      Je cherche des poux là où il n’y en a pas ?
      Oui à l’innocence, mais à la vraie.

  4. nicky

    Bonjour c’est une très belle lettre, elle me conforte dans ma tolérance sur ce sujet et sur bien d’autres, acceptez
    les différences c’est la clef de voute de l’entente entre les humains.

  5. Baracco

    Comme le Colibri,il fait sa part du travail….il apporte sa contribution, même modeste, au monde qui ne tourne pas très rond ! Et permet ainsi de faire avancer le schmillblik…

  6. mischa

    effectivement belle lettre et pas mal d’eereurs de traduction. Une m’a particulièrement fait bondir sur ma chaise : « Donc si le fait d’entendre le PDG de Apple avouer qu’il est gay peut aider quelqu’un en pleine lutte pour savoir qui il ou elle est… » AVOUER ? le terme me semble totalement opposé au sens de cette lettre ou il n’est question que de la fierté d’ˆetre ce qu’il est. Je suis allé donc vérifier sur l’original qui dit : « So if hearing that the CEO of Apple is gay can help someone struggling to come to terms with who he or she is… » que l’on peut traduire par : « Alors/donc si entendre que le PDG d’Apple est gay peu aider quelqu’un qui bataille/se débat pour accepter qui il ou elle est » . En quoi dire que l’on est gay devrait il ˆetre un « aveu » ?
    merci au demeurant pour votre super boulot
    pour info :http://fr.m.wiktionary.org/wiki/avouer je vous fais grasse de la définition du larousse qui est encore plus restrictive

Laisser un commentaire

Vous devez être pour laisser un commentaire.