Lettre d’Edith Piaf à Toto

1

min

Pourquoi ne puis-je vivre sans toi ?

Une lettre d’hymne à l’amour ! Dévastée par le décès de Marcel Cerdan en 1949, Edith Piaf revit dès 1951 dans les bras du cycliste Louis Gérardin, alias Toto : la passion lyrique monte crescendo entre le « petit bout » et « l’homme le plus aimé sur cette terre ». Fête de la musique, fête de l’amour !

A-A+

Le 6 février 1952

Toi mon amour,

Pourquoi je t’aime tellement ?

Que m’as-tu fait ?

Pourquoi ai-je toujours envie d’être sous toi, sur toi, à toi ?

Pourquoi la nuit ai-je envie de crier tant ma peau a besoin de la tienne ?

Pourquoi ne puis-je plus dormir ?

Pourquoi m’as-tu fait connaître l’amour ?

Pourquoi me domines-tu de tout toi ?

Pourquoi ne puis-je vivre sans toi ?

Pourquoi ai-je besoin de ton odeur ; de ta voix pleine d’amour ?

Pourquoi ai-je envie de me jeter nue contre ton corps nu ?

Pourquoi ai-je envie d’avoir mal par toi ?

Pourquoi les angoisses et les joies de mon cœur ?

Pourquoi es-tu mon maître ?

Pourquoi ne puis-je être heureuse que par toi ?

Pourquoi ce gouffre devant moi quand tu n’es pas là ?

Pourquoi ? … Pourquoi ? … Pourquoi ? ….

Parce que tu existes et que sans toi je serais morte sans connaître l’amour ?

Et puis aussi parce que tu es merveilleux ?

Oui mais… pourquoi m’aimes-tu toi ?

Ton petit bout

Lettre d’Edith Piaf à Toto : « Pourquoi ne puis-je vivre sans toi ? »3
( Édith Piaf, Mon amour bleu, Paris, Grasset, 2011. © D.R. )
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

les articles similaires :