Lettre au père de Franz Kafka : « C'est comme père que tu étais trop fort pour moi. » - Des Lettres