Lettre de Pedro Almodovar au Sénat argentin sur le mariage homosexuel 

2

min

Votez OUI.

Pedro Almodovar est un réalisateur espagnol de talent qui sut capter l’essence de beaucoup de courants de culture, voire de contre-culture. Il sut notamment capter la « movida », mouvement de résistance culturel commencé à la fin de l’ère franquiste, comme personne d’autre. Cette année son film Julieta, narrant les histoires d’une jeune femme confrontée aux fantômes de sa famille, est présenté officiellement au Festival de Cannes.

Derrière comme devant la caméra, le réalisateur n’a pas sa langue dans sa poche lorsqu’il s’agit de revendiquer ce en quoi il croit. En juillet 2010, alors que la scène politique argentine est en plein débat sur le mariage homosexuel, le réalisateur de Talons aiguilles ou de Tout sur ma mère, n’hésite pas à prendre parti et écrit une lettre destinée aux sénateurs argentins : vive les nouvelles familles !

A-A+

Le 15 juillet 2010

Chers amis,

Le mariage homosexuel ne fait de mal à personne, ne vole rien et cependant, il rend heureuses de nombreuses personnes et leur offre la possibilité de vivre d’une manière honnête, pleine et cohérente avec leur amour. C’est un droit essentiel de toute société civilisée, sans quoi beaucoup de personnes seront marginalisées à cause de leur sexualité.

Parler d’égalité en ce sens n’est pas un caprice de dégénérés ; la Déclaration des Droits de l’homme affirme que nous sommes tous égaux, indépendamment de notre sexe, religion, condition sociale, langue, race, etc.
Les idées sectaires, rétrogrades, immobilistes, sexistes et injustes ne doivent pas empêcher une société libre de progresser.

Clamer que le mariage homosexuel représente un danger pour la famille est mensonger et ridicule. Au contraire, les familles homosexuelles assurent l’avenir de l’idée de la famille et l’enrichissent. On ne peut imposer la famille biologique comme unique modèle familial, ou alors on va contre la réalité des choses. Si quelque chose caractérise la famille contemporaine, c’est son énorme variété. J’ai connu des familles avec une seule mère, un seul père, deux mères, deux pères, des familles multi-ethniques, des familles sans aucun géniteur biologique. Des familles dont les membres parlent plusieurs langues et proviennent de diverses cultures, des millions de familles qui ne sont pas catholiques. Qu’on le veuille ou non, ces familles existent et adorent leurs enfants, qu’elles élèvent et éduquent autant que toute autre famille biologique, parce qu’elles sont fondées sur l’amour et la solidarité humaines.

Je ne puis rien demander aux membres du Sénat Argentin. Pour voter cette loi qui autorisera le mariage homosexuel, je n’en appelle même pas à votre sens de la justice, mais je vous demande juste de faire preuve de bon sens. C’est la seule chose dont vous avez besoin pour voter OUI.

Source

Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre de Barack Obama à Sophia Bailey Klugh : « Aucune famille ne se ressemble. »

Lettre d’un grand-père à sa fille : « Un parent qui renie son enfant, c’est cela qui est « contre-nature ». »

Lettre d’un père à son fils homosexuel : « Je t’aime depuis que tu es né. »

les articles similaires :

Un commentaire

  1. jean charles lannevere

    Almodóvar n’est pas forcément ma tasse de thé au niveau cinéma..mais la il fait fort et juste..il dit fort et haut.ce que de plus en plus nombreux ceux qui constituent la société réels finiront par faire admettre a tous..meme aux plus rétrogrades..vive l’amour..même si comme le disent les chevaliers du fiel..je n’ai pas la carte..! Merci monsieur Almodóvar… ! Merci..!!!

Laisser un commentaire

Vous devez être pour laisser un commentaire.