Lettre d’Alfred Nobel à Bertha von Suttner

3

min

Je voudrais par testament disposer d’une partie de ma fortune en prix à distribuer tous les cinq ans.

Alfred Nobel (21 octobre 1833 – 10 décembre 1896) est un chimiste et industriel suédois, fabricant d’armes, connu pour l’invention de la dynamite. Dans cette lettre écrite en français à Bertha von Suttner, qui a été sa secrétaire en 1876, puis son amie, Alfred Nobel fait part de son souhait d’établir un prix. Il s’agirait de récompenser ceux qui contribuent largement à la paix en Europe. Bertha reçut elle-même ce prix en 1905, neuf ans après le décès de son ami.

A-A+

7 janvier 1893

Chère amie,

Bonne année pour vous et pour la campagne généreuse que vous menez si rigoureusement contre l’ignorance et la bêtise !

Je voudrais par testament disposer d’une partie de ma fortune en prix à distribuer tous les cinq ans (disons six fois en tout car si dans trente ans on n’aura pas réussi à réformer le système actuel il faudra rehausser carrément à la barbarie) à celui ou celle qui aura fait faire le plus grand pas d’avancement à la pacification de l’Europe. Je ne dis pas au désarmement car cela ne pourra se faire que timidement et lentement, ni même à la question d’arbitrage absolument obligatoire. Mais on peut et on devrait bientôt arriver à ce résultat que tous les états s’engageront solidairement à attaquer celui qui le premier attaquera.

Ce serait revivre la guerre impossible et forcer la puissance même la plus brutale et la plus déraisonnable à avoir recours à l’arbitrage ou bien à rester tranquille. Si la triple alliance englobait tous les états au lieu de trois, la paix serait assurée pendant des siècles.

Mes meilleurs souhaits à vous-même et à votre mari, et croyez moi votre bien affectueusement dénommé,

A . Nobel

 


 

( Library of Congress http://www.wdl.org/en/item/11563/ ) - (Source image : Wikimedia Commons ©)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

les articles similaires :