Lettre d’Auguste Renoir à Alphonse Daudet

1

min

Grâce à la puissance d’évocation et à la magie du verbe.

Alphonse Daudet, né le 13 mai 1840 à Nîmes, est un écrivain connu pour Les Lettres de mon moulin ou encore Tartarin de Tarascon. Dans cette lettre amicale, il reçoit un hommage de la part d’un peintre… non moins illustre ! et qui l’appelle son « Maître ».

A-A+

1894

Cher Maître,

Un après-midi de février 1894, au cours d’une conversation dont la condition actuelle des ouvriers français faisait les frais, vous me dîtes : « Vous connaissez l’ouvrier, vous l’aimez. Mêlé à sa vie, à son labeur, vous avez souffert de ses misères. Il vous appartient de nous le montrer tel qu’il est, c’est à dire bon, confiant et souvent trompé. »

Et aussitôt, grâce à la puissance d’évocation et à la magie du verbe qui caractérisant votre génie, resplendit vaporeuse, idéale, la sublime fresque du travail humain.
Dans l’atmosphère paisible et affiné de votre cabinet de travail, ô la superbe vision !

[…] À défaut du tableau, acceptez cher Maître cette timide esquisse, hommage d’une affection et d’une reconnaissance bien vives.

A.R.

Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

les articles similaires :