Lettre de Catherine Deneuve à la rédaction de Vanity Fair

2

min

J'aime les actrices et j'aime Isabelle Adjani.

Catherine Deneuve est l’une des actrices les plus emblématiques du cinéma français. Adoubée dans tous ces rôles, que ce soit dans les comédies musicales de Jacques Demy ou encore plus récemment des les films d’Emmanuelle Bercot. La qualité de ses interprétations lui donne encore aujourd’hui l’accès au devant de la scène médiatique. Elle est notamment nominée pour le César de la meilleure actrice dans le dernier film de la réalisatrice, La tête haute.

Parfois mal jugée, beaucoup lui ont attribué une arrogance et un mépris face à la nouvelle génération d’actrices. Dans cette brève missive, l’actrice dément ces bruits de couloir et déclame haut et fort son amour pour les actrices.

A-A+

Madame,

Je viens de lire dans le Vanity Fair du mois de novembre un article sur la Reine Margot dans lequel je suis incriminée pour le rôle que j’aurais joué à Cannes pendant le festival, empêchant Mademoiselle Adjani d’être nommée pour le prix d’interprétation féminine. C’est me prêter beaucoup de pouvoirs.

J’ai déjà souffert à l’époque de ces rumeurs et je pense que vingt ans après, il aurait été souhaitable de s’informer d’avantage, pour un article de cette importance, sur la véracité de cette accusation.

J’aime les actrices et j’aime Isabelle Adjani.

Je vous laisse imaginer combien, à l’époque, cette mesquinerie a pu me toucher : c’est pourquoi je vous demande de publier cette lettre.

Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre ouverte d’Isabelle Adjani à Sakineh : « Sakineh, votre nom bat dans mon cœur, et mon coeur bat en vous écrivant. »

Lettre de Jeanne Moreau à Orson Welles : « Chasseur chassé dans votre recherche sans fin, où êtes-vous ? »

Lettre de Maria Casarès à Albert Camus : « Ce vide que ton départ a laissé en moi. »

les articles similaires :