Lettre de Françoise Dolto au docteur Herbert Le Porrier

1

min

Comme j'ai raison de croire au Père Noël !

Françoise Dolto (1908-1988) est certainement le plus grand nom de la psychanalyse de l’enfant. Dès 1962, elle participe activement à la création du Secrétariat du Père Noël de la Poste, témoignant de son affection pour la figure mythique de celui que les enfants chérissent en décembre. Dans un véritable élan du cœur, elle répond ici à un ancien camarade de faculté qui lui reprochait de « bêtifier à propos du Père Noël »…

A-A+

Décembre 1975

Comme j’ai raison de croire au Père Noël ! Puisque sans lui je n’aurais pas eu la joie d’avoir de mot de vous […]. Bien sûr que les enfants ne croient plus à l’existence biologique du Père Noël, et cela dès trois ans, mais qu’est-ce que ça change ? De même qu’à quatre ans, ils savent que le soleil ne se lève ni ne se couche et pourtant aiment à le voir faire cela, autant que bien des adultes. Mais voyons, croyez-vous à l’intelligence ? Moi oui, et les mythes sont pour moi des preuves de l’intelligence tolérante des enfants vis-à-vis des adultes, toujours coupables comme vous le dites à leur égard autant qu’à l’égard d’eux-mêmes, actuellement et dans la mémoire qu’ils ont de leur enfance.

( Texte : Valérie-Inès de La Ville et Antoine Georget, Le Père Noël de la Poste, La surprenante histoire de son secrétariat (1962-2012), P.I.E. Peter Lang // Image : https://vimeo.com/104289825 )
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

les articles similaires :