Lettre de Jean Gabin à son père

1

min

Je vais te demander quelque chose, mais avant tout, ne pousse pas les hauts cris !

Jean Gabin (1904-1976) est une figure incontournable du 7ème art en France, avec pas moins de 95 films à son actif. Élevé à la campagne, il est tenu à l’écart de la vie de spectacle de sa mère Hélène, chanteuse de café-concert, et de son père Ferdinand, tenancier de café et comédien d’opérette. Jean Gabin fut introduit dans le milieu de la scène par son père en 1922 en tant que figurant aux Folies-Bergères, avant de devenir un véritable artiste de music-hall et de décrocher ses premiers rôles à l’écran en 1928. En 1925, n’ayant pas encore obtenu la reconnaissance du grand public, il adresse cette lettre à son père, lui demandant avec des gants d’arrondir ses fins de mois…

A-A+

9 avril 1925

Cher Père…

Je vais te demander quelque chose, mais avant tout, ne pousse pas les hauts cris ! D’autant que je ne veux pas t’énerver au moment de tes répétitions… Évidemment, c’est de l’argent que je vais te demander. Mais attends ! Si tu ne peux pas, ma fois tant pis ! Si tu le peux, tant mieux, ça m’arrangera. Voilà !

Je sais que tu as beaucoup de frais ce mois-ci, seulement j’aime mieux te le demander à toi qu’à n’importe qui. D’abord, ça me gêne déjà avec toi, à plus forte raison avec les autres. Somme toute, j’arrive au but. Pourrais-tu me prêter, pas donner, car ma parole je te les rendrai petit à petit, évidemment, pourrais-tu me prêter 300 francs ? Je vois ta tête d’ici !!! Tu sais que ce n’est pas pour faire la bringue. Ça, c’est tout à fait à part de ce que tu me donnes chaque semaine. Ça me rendra service. Je te dis, si tu ne peux pas, tant pis. Mais surtout, ne raconte pas ça à tout le monde, et quand j’irai te voir au théâtre, ne crie pas et ne m’engueule pas. C’est tout ce que je te demande.

J’irai te voir et tu rendras la réponse. Sans rancune, hein ! …

Je t’embrasse de tout cœur et mes respects à Natacha.

Ton fils…

J. Gabin

( André Brunelin, Gabin, Robert Laffont, 1987 ) - (Source image : Jean Gabin dans "Gueule d'amour" de Jean Grémillon (1937) — Flickr, Creative Commons)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

les articles similaires :