Lettre de Jean Vilar à Gérard Philipe : « Il faut céder parfois au cœur mais loin des hommes et des femmes que l’on dirige, et qui vous croiraient faible. J’allais penser à vous loin de vous. » - Des Lettres