Lettre de Jules Ferry à son frère

1

min

Le hideux drapeau rouge déploie son haillon sanglant, sur une barricade qui tire encore sur nous.

Jules Ferry (5 avril 1832 – 17 mars 1893) est un homme politique français de la IIIe République, toujours associé aux lois de 1879-1882 sur l’école. En effet, il a rendu l’enseignement primaire gratuit, l’école laïque, et l’instruction obligatoire. Il aussi contribué à la démocratisation de l’enseignement pour les filles… et soutenu la politique coloniale de la France au Tonkin. L’extrait de la lettre suivante adressée à son frère date d’avant cette époque, de la Commune : elle témoigne d’un Jules Ferry déjà républicain fervent, et révolté des excès de l’insurrection.

A-A+

printemps 1871

Place-toi par la pensée, aux rayons du soleil levant, en face de l’Hôtel de Ville flambant et fumant, sa façade éventrée, déchirée, découpant sur la fumée noire et la flamme pétrolée le reste de ses pignons et le peu qui survit de ses statues. Une barricade se dresse entre les deux annexes, pétillant l’une et l’autre comme deux fagots d’épine ; nos soldats la tiennent tandis qu’en face, au pont Louis-Philippe, le hideux drapeau rouge déploie son haillon sanglant, sur une barricade qui tire encore sur nous. […]

thiers bourgeois et révol

( Georges Valance, Thiers, bourgeois et révolutionnaire, Paris, Flammarion, « Grandes biographies », 2007. ) - (Source image : Jules Ferry, s.d. © domaine public)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

les articles similaires :