Lettre de Marcel Duchamp à Katherine Dreier

2

min

Plus je vis parmi les artistes, plus je suis convaincu qu’ils sont des imposteurs.

Marcel Duchamp (28 juillet 1887 – 2 octobre 1968) est considéré comme l’un des artistes les plus novateurs du XXème siècle, ainsi que l’un des plus influents sur les tendances radicales de l’art contemporain, inventeur notamment du « ready-made ». Celui qu’André Breton qualifiait « d’homme le plus intelligent du siècle » est l’un des premiers à avoir qualifié d’ « œuvres d’art » n’importe quel objet, du plus banal soit-il, à l’image de son urinoir retourné, Fontaine, considéré comme l’œuvre la plus controversée du XXème siècle. En 1928, il écrit à son amie artiste Katherine Dreier, avec qui il a fondé le premier musée d’art contemporain, Société Anonyme Inc., pour s’indigner contre les artistes avides de succès.

A-A+

5 novembre 1928

Vos deux lettres annonçant un arrêt possible des activités à la S.A. ne m’ont pas surpris. Plus je vis parmi les artistes, plus je suis convaincu qu’ils sont des imposteurs du moment qu’ils ont le moindre succès.

Ceci veut dire aussi que tous les chiens autour de l’artiste sont des escrocs. Si vous voyez l’association qu’il y a entre les imposteurs et les escrocs, comment êtes-vous en mesure de conserver quelque espèce de foi (et en quoi) ?

Ne me donnez pas quelques exceptions qui justifieraient une opinion plus clémente au sujet du « petit jeu de l’art » tout entier.

À la fin, on dit qu’une peinture est bonne seulement si elle vaut « tant ». Elle peut même être acceptée par les « saints » musées. Et autant pour la postérité.

S’il vous plaît, redescendez sur la terre et si vous aimez quelques peintures, quelques peintres, regardez leur travail mais n’essayez pas de changer un escroc en honnête homme ou un imposteur en fakir.

Ceci devrait vous donner une indication de la sorte d’humeur dans laquelle je suis. En train de remuer les vieilles idées de dégoût.

Mais c’est seulement à cause de vous.

J’ai perdu tellement d’intérêt (tout intérêt) dans la question que je n’en souffre pas. Vous, vous en souffrez encore.

[…]

Voir N.Y. est toujours un plaisir mais trop cher et ce même si on vous paie pour que vous veniez.

Je vais écrire encore. Bientôt

Bien affectueusement

Marcel Dee.

( Marcel Duchamp, Lettres sur l'art et ses alentours 1916-1956, L'Échoppe ) - (Source image : Portrait multiple de Marcel Duchamp, 1917 — Flickr Cea+, Creative Commons)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre de René Magritte à Richard Dupierreux : « Vous n’êtes qu’une vieille pompe à merde. »

Lettre de Mark Rothko à Clay Spohn : « Je commence à haïr la vie de peintre. »

Lettre de Jackson Pollock à son frère Charles : « Je sens que je serai un jour un artiste d’une sorte ou d’une autre. »

les articles similaires :