Lettre de Napoléon à Joséphine

1

min

Tu te fais, des belles de la grande Pologne, une idée qu'elles ne méritent pas.

1805/1806 : l’empereur Napoléon vole de victoire en victoire. Il bat la Russie et l’Autriche à Austerlitz. Il balaie les Prussiens à Iéna. Il emporte Varsovie le 19 décembre 1806, et bat à nouveau les Russes à Czarnowo, puis à Soldau, Golymin et Pultusk. Le 27 décembre 1806, l’armée française s’installe pour l’hiver à Pultusk. Joséphine, l’impératrice, ne parvient pas à concevoir d’enfant. Depuis quelques jours, l’Empereur sait qu’il ne l’est pas : Eléonore Denuelle de La Plaigne vient de lui donner un fils naturel le 13 décembre. Le lendemain du jour où il écrit cette lettre, Napoléon, qui ne cesse de dissuader Joséphine de le rejoindre en Pologne, va rencontrer sa jolie maîtresse polonaise, Marie Walewska, qui lui donnera elle aussi un fils. L’avenir de l’impératrice est compromis : elle a raison de s’inquiéter. Le compte à rebours a commencé… Le divorce sera consommé en décembre 1808.

A-A+

31 décembre 1806

Pultusk,

J’ai bien ri en recevant tes dernières lettres. Tu te fais, des belles de la grande Pologne, une idée qu’elles ne méritent pas. J’ai eu deux ou trois jours le plaisir d’entendre Paër et deux chanteuses qui m’ont fait de la très bonne musique. J’ai reçu ta lettre dans une mauvaise grange, ayant de la boue, du vent, et de la paille pour tout lit. Je serai demain à Varsovie. Je crois que tout est fini pour cette année. L’armée va entrer en quartiers d’hiver. Je hausse les épaules de la bêtise de Madame de L… ; tu devrais cependant te fâcher, et lui conseiller de n’être pas si sotte. Cela perce dans le public et indigne bien des gens.

Quant à moi, je méprise l’ingratitude comme le plus vilain défaut du coeur. Je sais qu’au lieu de te consoler, ils t’ont fait de la peine.

Adieu, mon amie ; je me porte bien. Je ne pense pas que tu doives aller à Cassel ; cela n’est pas convenable. Tu peux aller à Darmstadt.

napoléoncorrespondancegénérale6

Fac-similé : l’écriture de Napoléon

napoleonécriture

( Napoléon Bonaparte, Correspondance générale. Tome sixième, Fayard, 2009 )
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

Lettre de Napoléon à Joséphine : « Je n’ai pas passé un jour sans t’aimer. »

Lettre de Napoléon à Joséphine de Beauharnais : « Pourquoi m’avoir fait espérer un sentiment que tu n’éprouvais pas !!! »

Lettre de Joséphine à Napoléon : « La dissolution de mon mariage ne changera rien aux sentiments de mon coeur ».

les articles similaires :