Lettre de Natalie Barney à Liane de Pougy

2

min

Se moquer du mot adieu, le dire, le répéter, toujours, sans cesse, le craindre, l'espérer…

Natalie Clifford Barney (31 octobre 1876 – 2 février 1972) est une femme de lettres américaine. À partir de 1909 et jusqu’à la fin de sa longue vie, elle réunit la fine fleur du Paris littéraire. Des artistes tes que Rodin, Rilke, Colette, Pierre Louÿs, Joyce, Gertrude Stein, les Fitzgerald, Sinclair Lewis, Truman Capote, Marguerite Yourcenar… et bien d’autres, au fil des décennies, ont eu le privilège de la fréquenter. Résolument indépendante et prêche de l’amour libre, Natalie Barney vit son homosexualité au grand jour et sans exclusivité. En 1899, elle entretient une relation passionnée avec la danseuse Liane de Pougy, l’une des courtisanes les plus en vue du moment, à qui elle écrit les mots qui suivent. Mais l’ « idylle saphique » (selon le titre d’un livre de Liane au sujet de cette relation) ne dure pas, car Natalie Barney est aussi attirée par Renée Vivien, autre poétesse saphique et scandaleuse de la Belle Époque.

A-A+

Deux tours de roue, un grincement sur le sable et voilà ma Natty partie, emportée ; finie ma jolie vision blonde… Et on entre, et on me remet tes fleurs, roses blanches et rouges, pensées, bleuets surtout, narcisses, myosotis.

Mon amoureux à moi, c’est toi et tu es triste, mais tu viendras demain et nous irons nous promener ensemble, voilées, dans un coin de Paris.

Je me sens loin de tout, de tous. Natty, est-ce que tu aimes ? Il faut toujours être triste le vendredi et lorsqu’il pleut. Petite Natty, à quoi sert ce que je fais ? Donne-moi du courage, caresse mon âme meurtrie, endors-moi, Natty, longtemps, longtemps, et réveille-moi en mai au travers du soleil chaud. Adieu. Et puis… se moquer du mot adieu, le dire, le répéter, toujours, sans cesse, le craindre, l’espérer, le désirer, le renier, le manier à mon seul caprice.

Natty, ma sœur-fleur.
À demain matin

natalie barney bio

( Jean Chalon, Chère Natalie Barney : Portrait d'une séductrice, Paris, Flammarion, « Grandes biographies », 1992. ) - (Source image : Natalie Clifford Barney, Library of Congress / Liane de Pougy vers 1891-92 © domaine public)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation

les articles similaires :