Lettre de Picasso à Braque après sa mort

1

min

En tous cas, encore aujourd’hui je peux te dire je t’aime.

La deuxième lettre écrite par Picasso après la mort de son ami, le peintre et sculpteur Georges Braque (13 mai 1882 – 31 août 1963), reste comme le témoignage émouvant d’une amitié qui allait donner naissance à une grande révolution picturale, d’avant-garde, sur les sommets de l’art du XXe siècle.

A-A+

3 février 1964

Braque,

Tu m’as dit un jour, il y a de cela très, très longtemps, me rencontrant en promenade avec une jeune fille du genre de beauté qu’on dit classique, que moi je trouvais encore très jolie : « En amour, tu n’es pas encore assez dégagé des maîtres. »

En tous cas, encore aujourd’hui je peux te dire je t’aime.

Tu vois que je ne peux pas encore m’en dégager.

album braque picasso daix

( Pierre Daix, Braque avec Picasso : L'album de l'exposition, (Paris, Grand Palais, 16 septembre 2013 - 6 janvier 2014) Réunion des musées nationaux, 2013. ) - (Source image : © Wikimedia Commons)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction

Carte postale de Salvador Dali à Picasso : « Je suis entrain de peindre des véritables chefd’euvre. [sic] »

Lettre de René Magritte à André Bosmans : « Les images peintes sont l’égal de la parole, sans se confondre avec elle. »

Lettre de Marcel Duchamp à Katherine Dreier : « Plus je vis parmi les artistes, plus je suis convaincu qu’ils sont des imposteurs. »

les articles similaires :