Lettre de Régis Debray à Bernard Pivot

1

min

Je me résous, tristement, à te présenter ma démission.

Né en 1940, le fameux écrivain et philosophe Régis Debray intègre l’Académie Goncourt en 2011. L’intellectuel, auteur de Modernes Catacombes (2013), décide finalement de donner sa démission le 12 novembre 2015. C’est dans cette lettre adressée à son confrère Bernard Pivot qu’il exprime son souhait de se détacher de ses obligations au sein de l’Académie, invoquant son âge et son travail personnel.

A-A+

12 novembre 2015

L’âge vient, avec la nécessité de compter au plus près le temps qui reste, pour resserrer les boulons, relire tout à loisir Musil, Garcia Marquez et Maurice Leblanc, et se replier sur sa propre « librairie ». […]

Je n’ai plus la disponibilité, ni peut-être, je l’avoue, la générosité que requiert, avec nos cinq prix annuels dans divers genres, l’appréciation pondérée des nouveautés qui défilent. C’est en prenant acte de ce regrettable handicap lié à mes obligations de travail, et dans la crainte d’occuper un poste en manquant aux devoirs d’attention qu’il exige, que je me résous, tristement, à te présenter ma démission. […]

L’indépendance, les scrupules et la compétence […] il en faut pour faire honneur, parfois contre l’air du temps, à ce qu’il y a de plus vitaminé, de plus authentique dans l’aire d’expression francophone.

Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

les articles similaires :