Lettre de René Magritte à Richard Dupierreux

1

min

Vous n'êtes qu'une vieille pompe à merde.

Le peintre belge René Magritte ne serait pas réceptif à la critique ? Connu notamment pour son « Ceci n’est pas une pipe », son empreinte surréaliste ne semble pas avoir obtenu les faveurs d’un journaliste du Soir. L’artiste lui écrit alors cette courte lettre où, sous-couvert de bienséance, il l’insulte avec une verve réjouissante.

A-A+

3 mai 1936

Cher Monsieur Dupierreux,

La bêtise est un spectacle fort affligeant mais la colère d’un imbécile a quelque chose de réconfortant. Aussi je tiens à vous remercier pour les quelques lignes que vous avez consacrées à mon exposition.

Tout le monde m’assure que vous n’êtes qu’une vieille pompe à merde et que vous ne méritez pas la moindre attention. Il va sans dire que je n’en crois rien et vous prie de croire cher monsieur Dupierreux en mes sentiments les meilleurs.

Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

les articles similaires :