Lettre de Romario à Ronaldo

2

min

C'est le gouvernement qui doit donner le coup de grâce.

Le Brésil est en pleine révolte, insurrection ou révolution ! Les joueurs de football, idoles de ce pays où le foot est roi, ne pouvaient rester à l’écart. Suite à des déclarations maladroites de Ronaldo, déclarant que la coupe du monde ne s’organisait pas en construisant des hôpitaux, Romario, député critique envers la coupe du monde et ardent défenseur des personnes handicapées, prend la plume et lui adresse une lettre ouverte aussi explosive : les filets en tremblent encore!

A-A+

23 juin 2013

Lettre ouverte à Ronaldo,

Ronaldo, mon camarade,

Si quelqu’un essaye de profiter de cette situation d’indignation populaire, ce n’est certainement pas moi. Depuis que j’ai assumé mon mandat de député en 2011, je suis tous les événements sportifs au Brésil auxquels j’apporte mon expérience.

Le premier point négatif que j’ai détecté, c’était la loi-cadre de la FIFA, qui donnait des pouvoirs excessifs à la FIFA. J’ai travaillé, avec d’autres députés, pour donner à ce texte une tournure plus favorable au Brésil. Dans l’un des articles, par exemple, j’ai suggéré que la FIFA consacre 10% de son profit, 1,5 milliards d’euros, pour l’investir dans le football de base et d’autres sports pratiqués par des personnes handicapées, comme tu pourras le vérifier par la suite.

Comme tu dois le savoir, j’essaie d’installer une Commission Parlementaire d’Enquête au Parlement, pour enquêter sur la CBF (Confédération Brésilienne de Football) afin de  mettre fin aux désordres de cette institution, de retrouver la véritable fonction du football et de renforcer ce sport que nous aimons tant, toi, moi et des millions de brésiliens.

Une chose que tu ne dois pas savoir est que l’une des fonctions de député consiste à surveiller, en plus de de la CBF (Confédération Brésilienne de Football), des entités comme le Comité d’Organisation Local (COL), dont tu fais partie. Et je le fais : c’est indéniable. On ne compte plus le nombre de rapports que j’ai publiés sur les dépassements des coûts. J’ai visité TOUTES les villes d’accueil des matchs de la coupe du monde pour contrôler les travaux dans les aéroports et dans les stades qui visent à garantir l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Mes fonctions ne me permettent pas de mener des actions plus efficaces qui restent à la charge de l’exécutif : c’est lui qui doit donner le coup de grâce.

Pour finir, camarade, c’est n’est pas seulement le gouvernement qui contribue au bien de la population du pays, mais aussi ses chefs d’entreprise et ses citoyens bien intentionnés qui partagent ton inestimable générosité.

De plus, au Front Parlementaire pour la défense des personnes handicapées, nous attendons toujours les 32 000 entrées pour la Coupe du Monde que vous avez publiquement promis, au nom du COL, pour les personnes handicapées et de faibles revenus.

Respectueusement,

Romário

Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

les articles similaires :