Lettre de soumission d’une jeune fille au marquis de Sade

1

min

Je jure de n’être qu’à lui.

Qui était ce fameux marquis de Sade ? Au-delà de son œuvre, de l’histoire du plus célèbre prisonnier de la Bastille, du mouvement né de son nom, le magnétisme du personnage apparaît dans une lettre de sa belle-sœur, Anne-Prospère de Launay. Elle rencontre le marquis à l’âge de 17 ans, ne songeant alors qu’au convent, puis fuit avec son amant avant qu’il ne soit pris par les autorités. Elle laisse cette lettre qui perturbe les esprits autant que Sade…

A-A+

Le 15 décembre 1769

Je jure à M. le marquis de Sade, mon amant, de n’être jamais qu’à lui, de ne jamais ni me marier, ni me donner à d’autres, de lui être fidèlement attachée, tant que le sang dont je me sers pour sceller ce serment coulera dans mes veines. Je lui fais le sacrifice de ma vie, de mon amour et de mes sentiments, avec la même ardeur que je lui ai fait celui de ma virginité, et je finis ce serment par lui jurer que si d’ici à un an, je ne suis pas chanoinesse et par cet état, que je n’embrasse que pour être libre de vivre avec lui et de lui consacrer tout, je lui jure, dis-je, que si ce n’est pas, de le suivre à Venise où il veut me mener, d’y vivre éternellement avec lui comme sa femme. Je lui permets en outre de faire tout l’usage qu’il voudra contre moi dudit serment, si j’ose enfreindre la moindre clause par ma volonté ou mon inconscience.
De Launay.

 

[Signé avec du sang.]

Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

les articles similaires :