Lettre de Stanley Kubrick

1

min

À propos de ta question sur les supposés poils pubiens…

L’histoire du cinéma ne s’écrit pas seulement à coups de festivals, de paillettes et de chefs d’œuvre à couper le souffle : elle comporte aussi ses anecdotes, ses tractations et ses courriers insolites.
Dans cette lettre envoyée à un certain Jack Dagal, au sujet du long-métrage Barry Lyndon sorti en décembre 1975 aux États-Unis, le réalisateur américain Stanley Kubrick doit se justifier quant au puritanisme américain en matière de représentation de la nudité à l’écran. Le Code Hays a pourtant été officiellement aboli en 1966 !

A-A+

Le 5 février 1976

Cher Jack,

À propos de ta question sur les supposés poils pubiens dans la scène où Marisa Berenson est installée dans la baignoire, laisse-moi t’assurer que ce n’en sont définitivement pas, mais bien au contraire un très petit bikini que l’actrice portait.

Nous sommes tout à fait au courant du fait qu’il est interdit dans un certain nombre de pays de montrer des poils pubiens.

Je ne nous aurais jamais créé ce problème alors que montrer cela dans cette scène ne présente absolument aucun intérêt.

J’espère que tu rapporteras cela aux autorités concernées.

( http://ragemag.fr/correspondance-choisie-de-stanley-kubrick-70481/ ) - (Source image : Stanley Kubrick © Deutsches Film Institut)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

Lettre de Stanley Kubrick à Ingmar Bergman : « Je pense que vous êtes le plus grand réalisateur à l’œuvre aujourd’hui. »

Lettre de Stanley Kubrick à Arthur C. Clarke : « Je suis depuis longtemps un grand admirateur de vos livres. »

Lettre de Vladimir Nabokov à Pat : « Je sais que Lolita est jusqu’à présent mon meilleur livre. »

les articles similaires :