Lettre de Toulouse-Lautrec à une chienne

2

min

Je vous prie de lécher pour moi votre maîtresse.

Toulouse-Lautrec (24 novembre 1864 – 9 septembre 1901) fut, par ses peintures et ses dessins, un chroniqueur majeur de la vie nocturne parisienne du XIXème siècle. Son infirmité ne l’empêcha jamais de vivre pour son art et de croquer la vie de la Bohème montmartroise avec humour et talent. Fidèle à son tempérament farceur, il adresse ici une lettre insolite à la chienne de Joséphine du Bosc…

A-A+

1880

Chère Madame,

Comme votre jolie lettre d’hier me l’annonçait, les joies de la maternité se sont renouvelées pour vous. Vous voilà de nouveau à la tête d’une famille ; de graves responsabilités se viennent abattre sur votre petite tête frisée. Que de soins ne vous faudra-t-il pas prodiguer à ces petits êtres chauds et roses qui agitent mollement leurs petites pattes au fond de votre corbeille. Je sais bien que votre bonne maîtresse et Mélanie vous aideront dans cette tâche difficile, et qu’elles se tourmenteront au sujet de vos enfants, autant et plus que vous-même ; je sais bien aussi que vous devez avoir une envie folle de manger ladite Mélanie quand elle veut vous toucher votre progéniture, et que les échos du petit salon doivent retentir de vos Gnaff Gnnaff…

Je vous exhorte donc ! primo à ne point manger tout entière la susdite Mélanie, et à en laisser au moins un petit morceau pour soigner votre bonne maîtresse ; 2° à bien lécher vos enfants, de façon à ce que toutes les bonnes gens de Castelnau puissent venir lever les bras au ciel en disant au milieu de leurs larmes d’attendrissement « Chès, semblo sa mairé » [« Ce qu’ils ressemblent à leur mère ! » en patois gascon].

Je termine en vous félicitant de tout mon cœur, et vous priant de lécher pour moi votre maîtresse.

Je vous serre la patte.

Henri de Toulouse Lautrec

P.-S. Ne m’oubliez pas auprès de Flavie, Mélanie et Benjamin.

toulouz

( Toulouse-Lautrec, Correspondance, édition de Herbert Schimmel, Gallimard ) - (Source image : Photo-montage de Toulouse-Lautrec par Maurice Guibert, vers 1891, in Perruchot, Henri: Život Toulouse-Lautreca, Praha 1969, obr. 16 (Wikipedia Commons) / Chien, détail du cycle de peinture de la chapelle Scuola di San Giorgio degli Schiavoni, Venise, par Vittore Carpaccio, 1502 (Wikipedia Commons))
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre de Toulouse-Lautrec à sa mère : « Grâce aux injections de cocaïne, [on arrive] à la suppression complète de la douleur. »

Lettre de Marcel Proust au chien de son ami Reynaldo Hahn, Zadig : « Zadig comme toi que je me mets à écrire »

Lettre de Liz Taylor à son chat : « Je me rappelle la douce odeur de ta fourrure. »

les articles similaires :