Lettre de Victor Hugo à Juliette Drouet

1

min

Il y a un Éden derrière nous, et un paradis devant nous.

Le 26 février 1802 naissait Victor Hugo : « Ce siècle avait deux ans ! Rome remplaçait Sparte / Déjà Napoléon perçait sous Bonaparte »… Hugo, géant de la littérature française et universelle, symbole de la modernité dans la littérature du XIXe siècle, esprit visionnaire et écrivain engagé avant l’heure, est l’auteur, entre autres, des Misérables. Sa vie fut marquée par de nombreuses conquêtes, dont Juliette Drouet, qui a entretenu avec lui une correspondance volumineuse.

A-A+

16 février 1860

La vie avance, l’amour persiste. Il y a un Éden derrière nous, et un paradis devant nous. Car pour ceux qui se sont aimés dans la vie et qui entrent dans la mort en s’aimant, la tombe est étoilée ; c’est la porte du ciel. Que Dieu me donne la vie avec toi et la mort avec toi, voilà ce que je lui demande dans ma prière de tous les soirs. L’amour vieilli est de l’amour religieux ; il y a de la prière dans son baiser.

Cher doux ange, vieillissons donc avec joie, car le grand rajeunissement est proche. Il s’appelle l’éternité. L’amour dans l’éternité, quelle aurore ! — Aimons-nous et prions.

Victor Hugo

51YCHXFJW5L
( Victor Hugo, Juliette Drouet 50 ans de lettres d'amour 1833-1883, Gérard Pouchain, paru en février 2005, Ouest France. ) - (Source image : Victor Hugo, by Nadar, 1884 © Wikimedia Commons / Juliette Drouet, par Alphonse-Léon Noël © Wikimedia Commons.)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction

Lettre d’amour de Victor Hugo à Adèle Foucher : « Cesser de te voir serait me condamner à mort. »

Lettre de Juliette Drouet à Victor Hugo : « Je souffre de te savoir loin au milieu de femmes qui voudront te plaire… au moins. »

Lettre de Juliette Drouet à Victor Hugo : « Ma vertu c’est de t’aimer, mon corps, mon sang, mon cœur, ma vie, mon âme sont employés à t’aimer. »

les articles similaires :