Lettre de Voltaire à sa nièce : « Il serait mieux de bander, mais que je bande ou non, je vous aimerai toujours. » - Des Lettres