Lettre d'Elsa Triolet à Louis Aragon : « Je te reproche de vivre depuis trente-cinq ans comme si tu avais à courir pour éteindre un feu. » - Des Lettres