Lettre d’Elvis Presley au Président Nixon

3

min

Je resterai aussi longtemps que nécessaire afin d'obtenir le statut d'agent fédéral.

Le king du Rock, Elvis Presley, accusé de pervertir la société avec sa musique endiablée, serait-il resté un conservateur dans l’âme ? Il semble que oui puisqu’en 1970, il écrivait au Président Nixon pour lui demander d’être nommé « agent fédéral » afin de lutter contre la drogue et les communistes… L’entrevue a lieu le 21 décembre 1970 : le chanteur obtient son badge de la police américaine anti-drogue. Déjà souffrant l’époque, le King décèdera tragiquement sept ans plus tard, le 16 août 1977, des suites d’abus de substances diverses. Une lettre insolite et surprenante du rocker immortel.

A-A+

21 Décembre 1970

Cher Monsieur le président,

Tout d’abord, je souhaiterais me présenter. Je suis Elvis Presley, je vous admire et j’ai beaucoup de respect pour votre travail.

J’ai parlé au Vice-Président à nouveau, à Palm Springs il y a 3 semaines et je lui ai exprimé mon inquiétude pour mon pays. La culture de la drogue, les éléments Hippies, les SDS [Students for a Democratic Society : un mouvement étudiant de gauche dans les années 60] les Black Panthers, etc. ne me considèrent pas comme leur ennemi ni comme un membre de ce qu’ils nomment l’Establishment. Moi, j’appelle ça l’Amérique et je l’aime ainsi. Monsieur, je peux et je pourrais être utile à mon pays afin de l’aider à s’en sortir. Je n’ai aucune inquiétude ou motivation particulières si ce n’est le fait d’aider mon pays à aller mieux. Ainsi, je ne souhaite pas recevoir de titre ou être nommé à un poste précis. Je peux et je serais plus utile si j’étais nommé Agent Fédéral au sens large du terme, et j’aiderai  à ma façon grâce à ma popularité avec des populations de tout âge. Je suis avant tout un artiste mais j’ai besoin des autorisations fédérales. J’ai pris l’avion avec le Sénateur George Murphy et nous avons discuté des problèmes auxquels notre pays fait face. Monsieur, je séjournerai au Washington Hotel, Chambre 505-506-507, j’ai deux hommes qui travaillent pour moi, Jerry Schilling et Sonny West. Je me suis enregistré sous le nom de Jon Burrows. Je resterai aussi longtemps que nécessaire afin d’obtenir le statut d’agent fédéral. J’ai fait une étude approfondie sur la toxicomanie et sur les techniques de lavage de cerveau employées par les communistes et je suis au milieu de tout ça, soit là où je pourrais être le plus efficace. Je suis ravi d’aider tant que cela reste une affaire très privée. Vous pouvez demander à votre équipe ou à la personne de votre choix de m’appeler aujourd’hui, ce soir ou demain. Je vais être désigné cette année comme l’un des Dix Jeunes Hommes les plus Exceptionnels des Etats-Unis, ce sera fait le 18 Janvier dans ma ville natale à Memphis dans le Tennessee. Je vous envoie une courte autobiographie à mon propos pour que vous compreniez mieux ma démarche. J’aimerais vous rencontrer juste pour vous saluer si vous n’êtes pas trop occupé.

Respectueusement,

Elvis Presley

PS : Je suis convaincu Monsieur, que vous faites également partie des 10 hommes les plus remarquables d’Amérique.

J’ai aussi un cadeau personnel que je souhaiterais vous offrir,  vous pouvez l’accepter ou bien je le conserverai jusqu’à ce que vous puissiez le prendre.

Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre de Yoko Ono à John Lennon : « Tu me manques John. »

Lettre de Michael Jackson à Bill Pecchi : « J’aime toutes les races sur la planète terre. »

Lettre de Jimi Hendrix à son père : « Toujours mener la grande vie dans ce monde d’Aveuglement et cette soi-disant RÉALITÉ. »

les articles similaires :