Modèle de lettre d’excuse chinoise du IXème siècle

1

min

Hier, j'ai trop bu.

Si la nuit précédente a laissé des traces et qu’aujourd’hui est un jour difficile, en plus de récupérer santé et tonus, il est sans doute nécessaire de faire un mea culpa. Voici un modèle de lettre chinoise datant du IXème siècle qu’il était d’usage d’envoyer pour s’excuser de son comportement de la veille. Preuve, s’il en faut, que la lettre reste un recours obligé même en cas d’ivresse aggravée ou de nuit mémorable !

A-A+

856

Hier, j’ai trop bu, j’étais si éméché que j’ai dépassé toutes mes limites ; mais je n’étais plus conscient de mon état alors que je prononçais ces mots dans ce langage grossier et vulgaire. Le matin suivant, après avoir entendu des gens évoquer le sujet, j’ai compris ce qu’il s’était passé, et à ce moment-là, submergé par mon trouble, j’aurais voulu que la terre m’engloutisse tant j’avais honte.

Modèle de lettre d’excuse chinoise du IXème siècle: « Hier, j’ai trop bu ».1
( Texte et fac-similé : International Dunhuang Project ; Image : Alcool de riz, Shuets Udono/Flickr.com )
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

les articles similaires :