Lettre du père de Théodore Monod à son fils

1

min

Théodore Monod

Qu’est-ce que Papa aimerait que je fasse ?

Avant de fêter les pères, écoutez leurs bons conseils. Voici une lettre que Théodore Monod, alors âgé de 8 ans, reçut de son père. Pas étonnant qu’avec de tels conseils, Théodore Monod soit devenu un grand scientifique et humaniste.

A-A+

Le 5 août 1910

5 août 1910
(cinq août peut s’écrire : cinq coups ou cinq cous !)

Mon cher petit bicycliste,

J’ai confiance que, pendant mon voyage, tu te demanderas souvent : Qu’est-ce que Papa aimerait que je fasse? Et alors cela t’aidera 1° à rendre des services 2° à ne pas grogner avec maman ou Emma 3° à ne pas taquiner tes frères et à ne pas être susceptible. Réfléchis bien à ces trois choses ; et si tu y penses, aussi, dans ta prière, maman m’écrira que tu fais de grands progrès.

Je t’embrasse,
Papa.

Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

les articles similaires :