Lettre ouverte de Luc Besson à ses frères musulmans

2

min

Le terrorisme ne gagnera jamais.

Profondément choqué par les attentats perpétrés contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, le réalisateur Luc Besson prend ici la plume pour s’adresser à ses « frères musulmans », dont il juge la religion « souillée, humiliée » par les terroristes. Témoignage d’un homme engagé, réflexion distanciée de la charge émotionnelle de ces terribles journées, une conviction forte traverse cette lettre: « le terrorisme ne gagnera jamais ».

A-A+

12 janvier 2015

Mon Frère,

Mon frère, si tu savais combien j’ai mal pour toi aujourd’hui, toi et ta belle religion ainsi souillée, humiliée, montrée du doigt. Oubliés ta force, ton énergie, ton humour, ton cœur, ta fraternité. C’est injuste et l’on va ensemble réparer cette injustice. On est des millions à t’aimer et on va tous t’aider. Commençons par le commencement. Quelle est la société que l’on te propose ?

Basée sur l’argent, le profit, la ségrégation, le racisme. Dans certaines banlieues, le chômage des moins de 25 ans atteint 50%. On t’écarte pour ta couleur ou ton prénom. On te contrôle dix fois par jour, on t’entasse dans des barres d’immeubles et personne ne te représente. Qui peut vivre et s’épanouir dans de telles conditions ? Attachez un enfant ou un animal, sans nourriture et sans affection pendant des mois, il finira par tuer n’importe qui.

On fait passer le profit avant toute chose. On coupe et vend le bois du pommier et après on s’étonne de ne plus avoir de fruit. Le vrai problème est là, et c’est à nous tous de le résoudre.

J’en appelle aux puissants, aux grands patrons, à tous les dirigeants. Aidez cette jeunesse, humiliée, atrophiée qui ne demande qu’à faire partie de la société. L’économie est au service de l’homme et non pas l’inverse. Faire du bien est le plus beau des profits. Chers puissants, vous avez des enfants ? Vous les aimez ? Que voulez-vous leur laisser ? Du pognon ? Pourquoi pas un monde plus juste ? C’est ce qui rendrait vos enfants les plus fiers de vous.

On ne peut pas construire son bonheur sur le malheur des autres. Ce n’est ni chrétien, ni juif, ni musulman. C’est juste égoïste, et ça entraîne notre société et notre planète droit dans le mur. Voilà le travail que nous avons à faire dès aujourd’hui pour honorer nos morts.

Et toi mon frère, tu as aussi du boulot. Comment changer cette société qu’on te propose ? En bossant, en étudiant, en prenant un crayon plutôt qu’une kalach’. La démocratie a ça de bien qu’elle t’offre des outils nobles pour te défendre. Prends ton destin en main, prends le pouvoir.

Ça coûte 250 euros pour t’acheter une kalachnikov mais c’est à peine 3 euros pour t’acheter un stylo, et ta réponse peut avoir mille fois plus d’impact.

Prends le pouvoir et joue avec les règles. Prends le pouvoir démocratiquement, aide tous tes frères. Le terrorisme ne gagnera jamais. L’histoire est là pour le prouver. Et la belle image du martyr marche dans les deux sens. Aujourd’hui il y a mille Cabu et mille Wolinski qui viennent de naître. Prends le pouvoir, et ne laisse personne prendre le pouvoir sur toi. Sache que ces deux frères sanglants d’aujourd’hui ne sont pas les tiens, et nous le savons tous.

Ce n’étaient tout au plus que deux faibles d’esprit, abandonnés par la société puis abusés par un prédicateur qui leur a vendu l’éternité… Les prédicateurs radicaux qui font leur business et jouent de ton malheur n’ont aucune bonne intention. Ils se servent de ta religion à leur seul avantage. C’est leur business, leur petite entreprise. Demain, mon frère, nous serons plus forts, plus liés, plus solidaires. Je te le promets.

Mais aujourd’hui, mon frère, je pleure avec toi.

Luc Besson

Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre ouverte de Corbier sur Cabu : « Comment peut-on se faire assassiner pour avoir fait un dessin ? »

Lettre de Cavanna aux culs-bénits : « Le vingt-et-unième siècle sera un siècle de persécutions et de bûchers. »

Lettre de Jean-Luc Godard à André Malraux : « La censure, cette gestapo de l’esprit. »

les articles similaires :

8 commentaires

  1. Grosjean

    Très bonne initiative.
    Il faut qu’a l’avenir nous soutenions mieux, ceux qui sont pris en otage et victimes silencieuses de notre inconséquence et notre lâcheté envers les assoiffés de pouvoir que sont les fanatiques de dieu et les chefs de bandes minables.

  2. Fevyug

    Les hommes du monde entier devraient réagir comme cela. C’est une très belle lettre monsieur Besson. L’humanité, dans toute la splendeur de sa beauté, n’est pas encore universelle.
    Mes hommages

  3. Jackie d

    belle lettre très émouvante …bien sur il y a un problème de société….mais une question m’interpelle …ou sont les parents …qu’elle éducation donnent -ils a leurs enfants…facile de faire des enfants mais vous en prenez pour minimum 20 ans …sans les lâcher ….je dis minimum….je pense qu’il y a trop de parents démissionnaires ….trop de parents à la dérive qui font des enfants et qui les laissent livrés à eux même… On ne peut pas mettre tout sur le dos de l’éducation nationale …le respect de son prochain doit s’apprendre a la maison

  4. Janssens serge

    je ne suis rien ,je ne suis juste qu’un homme de soixante sept ans ,qui depuis déjà quelque années voie la société se glisser de plus en plus vers son anéantissement . Une des cause a mon humble avis , est l’éducation ,la perception de la jeunesse des privilèges des nantis , la diffusion des médias ( malgré que je suis pour la liberté de la presse ) de toutes ces différences ,mais surtout l’éducation parental qui depuis l’école primaire ne cesse de prôner , que l’argent est la principal façon de paraître . Tout cela le jeune à qui ,le sens critique ,le bon sens sont totalement des choses inconnues . pour lui seul compte sa situation dans la société et l’argent !!!!

Laisser un commentaire

Vous devez être pour laisser un commentaire.